Partagez | 
 

 Chinatown

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Zachary Takoru
Bon - Défenseur
avatar

Renommée : 14

Fiche RPG
XP:
10/20  (10/20)
Santé:
350/350  (350/350)
Endurance:
450/450  (450/450)

MessageSujet: Chinatown   Ven 25 Avr - 6:35

Prologue :

C'était un après midi comme les autres. Avec mon lycée nous disputions un match de basket très important car il nous donnait accès au championnat régional. L'équipe adverse était très forte et nous n'avions clairement pas le niveau.

Entraîneur Johns : « Écoute Barkley si tu avais fait cette passe on aurait pu marquer ! »
Zach : « Ouais Barkley laisse les pros jouer. »
Entraîneur Johns : « Cela vaut aussi pour toi Zachary, tu joues beaucoup trop perso. »
Zach : « C'est pas ma faute si on a une équipe de bras cassés ! Oh et puis arrêtons de faire semblant, on a aucune chance face à eux. »
Entraîneur Johns :  « Si tu pars avec cette mentalité là, effectivement oui. Maintenant je veux que vous retourniez sur le terrain et que vous leur foutiez la patté du siècle, GO ! »
Toute l'équipe : « Go ! »

Entraîneur Johns est un type sympa, mais il n'y connaît rien au basket. Est-ce que l'équipe de Caroline du nord aurait gagné le championnat sans Michael Jordan ? Je ne crois pas. C'est comme ça dans la vie, soit t'es le meilleur, soit tu sers à rien.

Commentateur : « Je rappelle que les taureau ailés domine le match avec un score de 36 contre 23 pour les chats sauvages, il reste encore assez de temps au chats pour remonter mais ce ne sera pas une mince à faire si l'équipe continue d'être aussi désorganisée. Le ballon est dans les mains de Tomas Wigs qui file vers le centre, mais attendez ! Oui ! C'est une interception de Barkley qui passe la balle directement à Zach Takoru ! »

Je vais leur montrer moi ce que c'est être le meilleur.

Commentateur : « Zach file vers le panier adverse, il passe Howen, puis Mark et file tout droit vers le panier, c'est incroyable ! Il se positionne, il se prépare à sauter mais non ! Interception de Bill Gotsby qui s'est jeté sur le pauvre Zachary qui n'a rien pu faire ! »
Bill :  « Meilleure chance la prochaine fois, minus ! »
Zach : « Tu vas voir c'est qui le minus. »

Il faut que je récupère le ballon à tout prix. Je m'apprêtes à courir soudain mût par une étrange énergie, je remonte le terrain aussi vite que je le peux, dépassant tout mes coéquipiers et mes adversaires.

Commentateur : « Que se passe-t-il ? On dirait que Zachary Takuro à remonter le terrain à une vitesse folle, c'est du jamais vu ! »

Le voilà le gros Bill. Je cours vers lui et le dépasse pour me placer juste devant lui. D'un revers de main je lui prends le ballon sans qu'il puisse réagir et je repars aussitôt vers le panier adverse.

Commentateur :  « C'est incroyable ce Zachary est un champion en herbe, ce qu'il vient de faire était digne des plus grand joueurs de la NBA ! »

Je cours aussi vite que je le peux, j'esquive chacun des joueurs qui essayent de me bloquer, ils sont trop lents de toute façon. J'arrive devant le panier, je saute..

Commentateur : « Voilà qu'il s'élance pour marquer.. »

Pendant les secondes où je m'élève dans les airs je me sens incroyablement bien. Je ne sais pas si c'est la foule qui crie ou si c'est le fait de rabattre le caquet de Bill, mais je me sens bien. J'enfonce le ballon de toute mes forces dans l'anneau. Je m'accroche à ce dernier et j'entends un grand fracas. En suite le noir complet. Je distingue quelques voix autour de moi mais je ne comprends rien.
Lorsque je reprends mes esprits je suis à l'infirmerie. Megan est là, assise à côté de mon lit.

Zach : « Qu'est-ce qui s'est passé ? » dis-je en me grattant la tête.
Megan : « Tu as fait ton show comme d'habitude, sauf que tu as cassé le panier et il t'est tombé sur la tête grand nigot ! » son  amusement dans la voix trahissait son ton moralisateur.  « Qu'est-ce qui t'es arrivé pendant le match, je ne t'ai jamais vu jouer aussi bien ? »

J'avais aussi remarqué que je n'étais pas tout à fait moi même pendant le match, j'avais l'impression d'être beaucoup plus fort, beaucoup plus rapide, quasiment invincible. Mais ça ne devait être que dans ma tête, après tout je n'ai fait que donner le meilleur de moi.

Zach : « Le talent que veux-tu ? » Répondis-je finalement en souriant.
Megan : « Ouais bah fais gaffe à ce que ton ''talent '' ne te tue pas » lança-t-elle en me tapant la tête.

Après que l'infirmière m'ait dit que tout allait bien, je sortais du lycée pour rentrer chez moi. A la sortie Bill Gotsby et ses potes m'attendaient.

Bill : « Hé, le minus ! »
Zach : « Quoi, gros Bill ? »
Bill : « Je ne suis pas gros ! » beugla-t-il en m'attrapant par la capuche. « Viens par là, on a à te causer ! »

Il m'emmenèrent dans une rue plus bas que mon lycée, la rue était déserte.

Zach : « Qu'est-ce que vous voulez les gars ? » dis-je en détachant ma capuche des mains de Bill.
Bill : « Ce que t'as fait au match, c'est de l'irrespect et de l’antijeu ! »
Zach : « Quoi ? Et pourquoi ? »
Bill : « Ton équipe était à la traîne et tu  savais pertinemment que vous ne pourriez pas nous battre, et comme par hasard tu casses malencontreusement le panier et ça annule le match, nous prend pas pour des buses ! »
Zach : « N'importe quoi Bill. Je pense plutôt que tu as la haine parce que l'espace d'un instant je vous ai tous surclassés » un sourire moqueur apparut sur mon visage tandis que le visage de Bill se décomposait.
Bill : « Choppez le les gars. » Ses potes m'attrapèrent par les bras  « On va te montrer ce qu'on fait aux tricheurs. »
Zach : « Lâchez moi ! »

Je mis un coup du droit dans le ventre du mec qui me le tenait ce qui le projeta à quelques mètres.

Bill : « Comment t'as fait ça ? » dit-il l'air bouche bée.

L'autre me lâcha le bras et tenta de me mettre un coup de poing au visage, je l'esquivai et lui mis une gauche, ce qui le projeta de l'autre côté de la rue. Il atterrit dans une poubelle.
Bill me regarda ébêté et commença à s'enfuir. Je me lançai immédiatement à sa poursuite et le rattrapai aussitôt.

Bill : « Pitié ne me fais pas de mal ! »
Zach : « Non j'ai une meilleure idée. »

Ce fût la fin d'une journée presque comme toutes les autres et cette après midi là, tout le monde a pût contempler le magnifique caleçon de Bill Gotsby car il était accroché au mat du drapeau à l'entrée du lycée. Avec Bill dedans.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zachary Takoru
Bon - Défenseur
avatar

Renommée : 14

Fiche RPG
XP:
10/20  (10/20)
Santé:
350/350  (350/350)
Endurance:
450/450  (450/450)

MessageSujet: Re: Chinatown   Ven 25 Avr - 12:13

Prologue (partie 2) :

Lorsque je rentrais chez moi ce jour là je ne revenais toujours pas de ce que j'avais réussi à faire dans la rue un peu plus tôt.

Maman : « Ça y est tu es rentré jeune homme, comment c'est passé ton match ? »
Zach : « Pas très bien, on a perdu. » Je ne voyais pas l'intérêt de parler à ma mère de ''l'incident '' étant donné que je m'en était sorti indemne.
Papa : « Et ta journée de cours ? »
Zach : « Pas mal, on a disséqué une grenouille. » Je n'allait bien évidemment pas parler non plus de ce que j'avais fait à Bill.
Papa : « Je peux te parler dans le bureau quelques minutes ? »
Zach : « Bien sûr. » Je rejoignais mon pére dans le bureau, il avait l'air grave. « Qu'est-ce qu'il y a ? »
Papa : « Ton lycée a appelé il y a quelques minutes. » Et merde ! « Tu n'aurais pas quelque chose à me dire ? »
Zach : « Il l'avait cherché, Bill et sa bande sont venu me faire chier après les cours ! »
Papa : « Bill ? Je te parle de l'accident au match de basket. » Deuxième fois merde !
Zach : « Oh ça ! C'est rien, je vais bien et je ne l'ai pas fait exprès. »
Papa : « Comment as-tu réussi à casser un panier de basket neuf sans le faire exprès ? »
Zach : « Je ne sais pas. Je me suis senti fort d'un coup et j'ai pas retenu ma force. »
Papa : « Bon, peu importe. Qu'est-il arrivé à Bill alors ? »
Zach : « Ses potes et lui sont venu après les cours et ont essayé de m'intimider, alors je me suis défendu. D'ailleurs t'aurais dû voir ça ! En un coup de point je les ai éjectés 3 mètres plus loin ahah ! »
Papa : « Là aussi tu n'as pas contrôlé ta force ? »
Zach : « Et bien non. Et je me suis senti comme au match. Comme si je devenais invincible d'un coup. C'est pas normal pas vrai ? »
Papa : « Je dois passer un coup de fil à ton grand père, on en reparle demain. »
Zach : « D'accord p'pa. » nous sortîmes du bureau.
Papa : « Et alors qu'est-il arrivé à ce Bill ? »
Zach : « Tu vas rire, c'est la meilleure partie de l'histoire ! »

Le soir, dans mon lit, je ne faisais que repenser à tout ce qui c'était passé aujourd'hui. C'était peut être normal avec les hormones ou je ne sais quoi. Même si je n'ai jamais vu personne projeter quelqu'un en un coup de poing. Ce n'était sûrement rien et je me montais la tête.

Zach : « Bonne nuit Komo. »
Komo : « Bonne nuit. »

Le lendemain je me leva avec l'impression que rien n'avait changé par rapport à hier, ce qui me conforta dans l'idée que ces incidents ne devaient pas être importants. En descendant pour petit déjeuner je remarqua que ma mère n'avait pas l'air dans son assiette. A table, mon père confirma mes doutes.

Papa : « Alors fiston bien dormi ? »
Zach : «  Plutôt oui. » *baille* « Qu'est-ce qu'elle a maman ? »
Papa : « Écoute fils, inutile de te le cacher plus longtemps. » son ton devint calme et sérieux.
Maman : « Je ne pense pas que ce soit le bon moment chéri. »
Zach : « Woh woh woh, qu'est-ce qui se passe ? »
Papa : « Zachary, pendant les vacances tu iras chez ton grand père Lee. »
Zach : « Pourquoi ? Vous savez très bien que je m'ennuie avec lui, il est super ringard et à fond sur la tradition ! »
Maman : « Nous savons que ça ne t'enchante pas mais ce sera l'occasion de resserrer vos liens. »
Papa : « Ce n'est pas seulement ça. Ce qui t'arrive, ces.. Changements, ton grand père sera s'en occuper mieux que nous. » La façon dont il parla de moi à ce moment me fit me sentir comme un animal, cela m'énerva. Je me leva d'un coup.
Zach : « Mais de quels changement tu parles ?! Ce que j'ai fait hier ce n'était rien, c'est probablement les hormones ou je sais pas ! » mon père haussa le ton.
Papa : « Tu as envoyé à l’hôpital deux de tes camarades et le troisième est traumatisé, et tu as fait ça à la seul force de tes bras ! Si il y a une chose dont je suis sûr c'est que ce n'est pas normal ! Ton grand père saura t'aider. »
Zach : « Vous avez pas le droit de me virer ! C'est aussi chez moi ! » Je tapai un grand coup sur la table ce qui la brisa en deux. Ma mère fût projetée par terre et mon père couru pour la protéger.
Papa : « D'ici une semaine, quand tes cours seront finis, tu iras chez ton grand père. Il saura canaliser ta force. » J'étais effrayé de ce que j'avais fait. Je ne voulais blesser personne. Je montai dans ma chambre pour réfléchir.

Mes premières pensées furent que mes parents m'abandonnaient et me jetaient hors de la maison. Puis en réfléchissant je me suis dit que si ils avaient réellement peur de moi il ne m'aurait pas envoyé chez le vieux. Je dû me résigner à me dire que c'était pour le mieux. C'est vrai, je ne voulais blesser personne et si le vioc pouvait m'aider à utiliser ma force pour faire quelque chose d'utile alors je le ferai. Même si je dois pour ça le supporter.


Dernière édition par Zachary Takoru le Sam 26 Avr - 4:57, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zachary Takoru
Bon - Défenseur
avatar

Renommée : 14

Fiche RPG
XP:
10/20  (10/20)
Santé:
350/350  (350/350)
Endurance:
450/450  (450/450)

MessageSujet: Re: Chinatown   Sam 26 Avr - 4:55

Prologue (partie 3) :

Une semaine plus tard, je venais de finir mes épreuves du bac. Nous étions dans un petit resto fast food avec Megan et James, mes deux meilleurs amis.

James : « Mais pas du tout, un homme politique n'est pas forcément corrompu ou vénal ! »
Megan : « Bien sûr que si ! Pour arriver jusqu'à la politique tu dois déjà traîner dans des magouilles alors n'espère pas devenir quelqu'un de bien ! »
James : « N'importe quoi, tu verras quand je serai gouverneur, je serai blanc comme neige et tu sauras plus où te mettre ! »
Megan : « Ah ah ah, j'aimerai bien voir ça. » Megan tira la langue à James qui répliqua par un regard condescendant.
James : « Et toi Zach ? Tu compte faire quoi comme étude ? »
Zach : « A vrai dire je n'y ai pas vraiment pensé. Mes parents veulent que j'aide mon grand père dans sa boutique pendant les vacances et peut être quelques temps après. Ils disent que ça va m'apprendre la vraie vie, enfin vous voyez le délire. »
James : « Wouah pas de chance mec. »
Megan : « Mais on se verra toujours hein Zach ? » Le regard de Megan s'illumina de quelque chose que je n'avais jamais vu auparavant dans ses yeux. Comme de la tristesse.
Zach : « Bien sûr, il n'y a pas de raison ! Puis je ne donne pas une semaine au vieux pour me virer, je vais lui faire vivre un enfer ahah ! » En vérité je savais que je resterai bien plus qu'une semaine avec lui et que si mon ''problème'' était grave ce moment pouvait être l'un des derniers que je vivrais avec eux.
James : « Mais bien sûr qu'on le reverra, on se débarrasse pas de Zachary Takoru aussi facilement, eheh ! » Il m'attrapa la tête et me frotta les cheveux avec ses phalanges. Je le repoussai amicalement.

Depuis la fois au match je n'avais plus ressenti cette force. Mais mes parents ont insisté pour que mon grand père vienne me chercher. Apparemment il savait de quoi il était question et il était impératif qu'il me voit. C'est pourquoi le soir même le vieux déboula chez moi.

Grand père : « Il n'y a même pas d'ikebana (confections de fleurs japonais) ici, ce n'est pas comme ça que je t'ai éduqué fils ! »
Papa : « On en a déjà parlé papa, il serait temps que tu t'accoutumes aux États-Unis. »
Maman : « Vous avez fait bon voyage ? »
Grand père : « Pas vraiment, le train que j'ai pris était plein de gens irrespectueux et le taxi très inconfortable, vous auriez pu venir me chercher tout de même ! »
Zach : « Salut papy. » Il se retourna vers moi et me fixa comme si il fixait un fantôme. « Est-ce que ça va ? »
Grand père : « Alors c'est toi notre héritage. Ça fait peine à voir. Nos ancêtres doivent se retourner dans leurs tombes. »
Zach : « Hé le vioc ! Vous allez vous calmez ! »
Papa et maman : « Zach ! »
Grand père : « Et irrespectueux en plus ! »
Zach : « C'est lui qui a commencé ! Oh puis merde, je partirais pas avec lui ! » Je commençai à me diriger vers la porte quand soudain le vieux se tourna vers moi et d'un simple geste de la paume m'expulsa 2 mètres derrière moi, ce qui me fît tomber. Je me relevais difficilement et le regardais incrédule.
Grand père : « Au moins il est résistant. »
Zach : « T'es un grand malade ! » Énervé je montais dans ma chambre. De là haut j'entendais mon père discuter avec le vieux.
Grand père : « Je l'ai senti lorsque je l'ai touché ! C'est bien lui, c'est incroyable. »
Papa : « Tu en es sûr papa ? »
Grand père : « La plupart des gens ont besoin de s'entraîner toute une vie pour savoir utiliser leur ki,. Zach en a déjà produit une quantité faramineuse sans même s'entraîner, c'est lui, il n'y a pas de doute. »
Papa : « Très bien alors nous ferons comme convenu, tu le prendras sous ta coupe tant que cela sera nécessaire. »

Que voulait-il dire ? J'avais déjà entendu parlé de ki mais c'était dans un manga je crois. Décidément il n'y a qu'un seul moyen de tirer cette histoire au clair et c'est en lui parlant. Mais pas ce soir, je suis exténué, le vieux a de la force la vache.
Le lendemain matin grand père m'attendait déjà dans le taxi avec mes valises. Je dis au revoir à mes parents. Ma mère laissa couler une larme. Pas moi, après tout c'est eux qui l'ont voulu, pas moi. Je m’assoyais dans le taxi à côté de mon grand père. Il ne dit pas un mot pendant le trajet. Moi non plus. Il y avait trop de questions dans ma tête, il fallait d'abord que je les organise pour donner quelque chose de cohérent. Une fois arrivé dans sa boutique je brisais le long silence du voyage.

Zach : « Alors, qu'est-ce qui m'arrive ? »
Grand père : « Nous parlerons de tout ça demain. »
Zach : « Hé le vieux ! J'ai attendu toute la journée pour poser cette question, je mérite de savoir ! »
Grand père : « Demain tu sauras. » Il monta dans sa chambre à l'étage.

Sachant que je n'en tirerait pas plus aujourd'hui je montais également dans ma chambre. Le sommeil ne vint pas facilement. Peut être était ce parce que ce n'était pas ma chambre, pas ma maison. Peut être que j'avais peur de l'inconnu. En tout cas demain j'allais savoir. J'allais connaître un grand secret qui me concerne. Demain plus rien ne serait comme avant, je le sentais.
Le lendemain matin le vieux vint me lever tôt. Après que nous ayons mangé et que nous soyons habillé il m'emmena vers sa voiture.

Zach : « Où allons nous ? »
Grand père : « Tu le sauras bien assez tôt. »
Zach : « Raaaaaaaaaaaaah. Faudrait que t'apprennes la politesse. » je montais dans sa voiture avec la certitude que ce serait un voyage long et chiant.

Pendant le voyage je me repassais en boucle les événements. Le match, la baston, le coup de fil au vieux, le ki. Tout ça tournait en boucle dans ma tête mais aucune explication me parût logique.
On arriva à un cimetière. Le vieux descendit de la voiture et me fît un signe pour que je descende également.

Zach : « Un cimetière ? Sérieusement ? »
Grand père : « Si tu ne respectes pas les vivants respecte au moins les gens morts pour toi. » Il avança jusque devant deux tombes parallèles. Je lis sur ces tombes : ''Kuromo Takoru '' et ''Shikamaru Takoru ''
Zach : « Ce sont mes arrières grands parents ? »
Grand père : « Mon père et ma mère oui. »
Zach : « Pourquoi sommes-nous ici ? » Il se tourna vers moi, s'assit en face de la tombe de son père. Je m'asseyais en face de la tombe de mon arrière grand mère.
Grand père :  « Écoute bien jeune homme car je vais te conter l'histoire du clan Takoru. »

Fin du prologue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zachary Takoru
Bon - Défenseur
avatar

Renommée : 14

Fiche RPG
XP:
10/20  (10/20)
Santé:
350/350  (350/350)
Endurance:
450/450  (450/450)

MessageSujet: Re: Chinatown   Sam 26 Avr - 16:01

RP d'entraînement :

Ce matin là était un jour un peu spécial. Le vieux allait enfin commencer à m'entraîner. Et je n'attendais que ça ! Depuis qu'il m'avait révélé que du sang de dragon (rien que ça) coulait dans mes veines, je n'avais qu'une hâte c'était d'apprendre à me battre comme un ninja samouraï !

Zach : « Alors ? On commence enfin l'entraînement ? » Je venais d'entrer dans la cuisine.
Grand-père : « D'abord tu t'assois et tu manges. »
Zach : « Alors par quoi on commence ? Pourquoi pas le coup de paume de la mort !»
Grand-père : « Un bon entraînement commence d'abord par un ventre plein, pas de nourriture, pas d'énergie, pas d'énergie, pas de performance. Donc d'abord, tu t'assois et tu manges. » Il tira la chaise et me poussa dedans.
Zach : « D'accord, d'accord, je vois qu'on est de mauvais poil le matin. » Qu'est-ce que je raconte ? Il est tout le temps de mauvais poil.

Une fois le petit déjeuné fini le vieux se leva, alla dans le débarras et revint avec une serpillière et un seau.

Zach : « Tu rigoles là ? »
Grand-père : « Premier entraînement : nettoie le sol de la boutique jusqu'à ce que ce soit propre. »
Zach : « Tu te fous de moi ? C'est pas un entraînement ça ! » Il tira d'un coup la chaise ce qui me fît tomber par terre.
Grand-père : « Nettoie le sol. Jusqu'à ce que ce soit propre. » Il s'en alla dans l'arrière boutique.

Putain de vieux de merde. Entraînement mon cul il veut juste que je nettoie son sol. Je passais toute l'après midi à nettoyer le sol, pendant que le vioc passait de temps en temps pour voir l'avancement. La première fois il ne dît rien. La deuxième il me dît de faire des mouvements circulaire en me mimant le geste. La troisième fois, sûrement mécontent de mes mouvements semi-circulaires il fît tomber un peau de fleur par terre. Il me le montra du doigt et dît simplement : « Nettoie, c'est sale ici ». Je m'exécutais, franchement est-ce que j'avais le choix ? La quatrième et dernière fois il me fît un signe de la main, me désignant une tâche d'encre par terre.

Zach : « Tu déconnes ? Cette tâche est au moins aussi vieille que la boutique ! Je pourrais jamais l'enlever avec juste une serpillière et de l'eau ! »
Grand-père : « J'ai dit : tu nettoie jusqu'à ce que ça soit propre, cette tâche est sale, ce n'est pas propre, tu nettoie. »

Je passais le reste de l'après midi et le début de soirée à frotter cette partie du sol tout en voyant que la tâche ne partait pas. Au bout d'un moment, fatigué de faire toujours le même geste encore et encore je m’assoupis sur le manche de mon outil. Le vieux qui l'avait remarqué passa doucement à mes côté et fît délicatement tomber la serpillière ce qui eût pour effet de me faire tomber par terre et de me réveiller.

Zach : « Ça va pas la tête ? ! »
Grand-père : « C'est encore sale. Nettoie. »
Zach : « J'ai nettoyé toute la journée, cette foutue tâche ne part pas à l'eau je te l'ais dit ! »
Grand-père : « Nettoie. »
Zach :  « Ça suffit, j'en ai plein le cul, c'est pas un entraînement, c'est du foutage de gueule, va te faire mettre le vieux ! » Je lui adressais un magnifique doigt d'honneur et je quittais la boutique.

Dehors je marchais dans les rues de chinatown toujours énervé par ce qui venait de se passer. Ce vieux con avait trouver en moi le parfait petit esclave, si il pense que je vais lui obéir au doigts et à l'oeil sous prétexte que je- Soudain, mes pensées furent interrompues par un vol qui se déroulait sous mes yeux ! Un type venait de voler un sac à main à une jeune femme et il courait maintenant vers moi. Mon premier réflexe fût de tendre le point et dans un mouvement circulaire je stoppais sa course net. Il tomba par terre en perdant connaissance. La femme couru vers moi, récupéra son sac et me remercia en me faisant la bise. C'est alors que je percutais ! Ce mouvement ! C'était celui que j'avais exécuté toute la journée dans la boutique, et maintenant je pouvais l'exécuter instinctivement ! Et ça m'avait permis d'interrompre un vol. Peut être que le vieux savait ce qu'il faisait finalement. Je devrais sûrement aller m'excuser.
On était déjà le soir et le vieux s’apprêtait à dîner. Je rentrais calmement dans la cuisine.

Zach : « Je suis désolé pour mon comportement. Grâce à votre entraînement j'ai réussi à sauver une femme. Si tu l'acceptes je veux reprendre l'entraînement. » Il me fixa en silence pendant 5 minutes.
Grand-père : « Tu viens d'apprendre les qualités principales d'un guerrier. » Il tendît la main, me demandant de m’asseoir, puis servît lentement le thé. « L'humilité, le respect, la persévérance et surtout tu viens d'apprendre que lorsqu'il est nécessaire on doit mettre sa fierté de côté pour une cause juste. Je ne t'ai pas appris un simple mouvement. Cet entraînement visait à t'enseigner les bases d'une mentalité saine. Un esprit sain dans un corps sain, je devais d'abord rendre ton esprit prêt pour les changements que ton corps subira. Maintenant que cela est fait, tu es prêt pour le véritable entraînement physique. »

FIN
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Chinatown   

Revenir en haut Aller en bas
 
Chinatown
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mayalla Talis - Chinatown Babydoll - DONE !
» Territoires mafieux et lieux clés.
» @ Azami Monoko - La Divine de Chinatown
» Du côté de Chinatown...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Justice Universe :: Zone HRP :: Archives JU ! :: Los Angeles-
Sauter vers:  
Se rendre sur le portail TourDeJeuVoir les explications de cet anneau sur le site TourdeJeuVoir la liste des jeux de cet anneauPour avoir un jeu de cet anneau au hasardPour voir le jeu précédent de cet anneauPour voir le jeu suivant de cet anneau Licence Creative Commons
DC UNIVERSE and all related characters and elements are trademarks of and © DC Comics.
Justice Universe est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution
Pas d'Utilisation Commerciale - Partage à l'Identique 3.0 non transposé
.


Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit