Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Renommée : 29
Voir le profil de l'utilisateur

Le plus beau joyeau de sa couronne ... [Acte III]

le Ven 3 Mai - 11:27
Putain, flippant le bled.
Lequel, Thir ? Le squat de junkies ou les buildings qui te rappellent où est ta vraie vie ?
Ta gueule !
Va-y, essaye de me faire taire !
Ta gueule !
Tu va faire quoi ? Me foutre une droite ?
Ta gueule !
Non, non, va-y, tabasse-moi !
Ok, tu veux me casser les couilles ?
Idiot, si tu fais ça, tu crève aussi !
J'en ai rien à battre,j'en peux plus !

C'est en substance le dialogue que j’eus avec moi-même dans mon bureau d'Augusta Tower, assis confortablement dans mon fauteuil, mon glock pointé sur ma tempe. Plutôt cocasse, comme situation, non ?
Le plus amusant, c'est que mon patron pénétra à ce moment dans mon bureau, l'estimé Herr Waldmann ...

"Thir ? Vous ... Allez bien ?
- Hein, quoi ? Ouais, pourquoi ça irait pas ?
- Je vous ai entendu crier et ... Pourquoi vous avez un pistolet dans la main ?
- Ca ? Oh trois fois rien, je viens de l'acheter, comprenez, avec les affaires sensibles que nous traitons ... Et j'ai peut-être parlé un peu trop fort, je ne trouvais pas mon kit de nettoyage ! Il me semble que vous appréciez les armes, non ? Je pensais offrir à votre fils une de ces carabines faites pour les enfants de 4 à 12 ans ...
- Oh et bien c'est très gentil à vous ! Je dois lui apprendre à se défendre, après tout, de nos jours, on est plus en sécurité nulle part !
- Très bien alors ! Son anniversaire est dans deux mois, c'est ça ?
- Exactement, j'espère vous voir dans notre maison des Hamptons pour l'évènement !
- Sans faute, Lewis !"

Tocard de Waldman. Aussi redneck que le pire bouseux du Kentucky. Avec un peu de chance, son gosse flinguera sa soeur avec son nouveau fusil.
En sortant, Waldmann se retourna, et se remit à me casser les couilles :
"Au fait, Thir, il faudrait vraiment étudier les dossiers que je vous ai transmis, je ne peux plus me permettre de faire attendre nos clients.
- Mais, Lewis, je n'ai vraiment pas le temps ! J'ai ce contrat avec Galante, celui avec son beau-fils et ce client parisien, je suis débordé !
- Je vous aime bien, Thir, mais ne vous foutez pas de moi. Vous avez fait perdre énormément d'argent à ce cabinet, et jusqu'à présent, je ne vous ai gardé que parce que Mr. Galante ne veut traiter qu'avec vous, et parce que j'estime votre père. Si vous continuez ainsi, je vous met à la porte. Et j'ai cru entendre dire que votre réputation vous exclut d'office des autres cabinets.
- Mon père est un politicien verreux qui a eu un bâtard non-reconnu et qui ne décide de s'en occuper pour qu'il s'efface du gentil tableau de famille qu'il s'est constitué pour les élections. Et puis, je suis votre meilleur avocat ..." Répondis-je. Hop, un petit tour de magie et son faible esprit s'est transformé en terrain de jeu pour mes capacités. Une simple persuasion suffira pour cette fois ...
" Mh oui, vous avez raison, pardon de m'être emporté. Vous avez de l'avenir ici, Thir, vous deviendrez peut-être même le patron un jour ! Ah, au fait, n'oubliez pas votre rendez-vous avec Mr. Galante !
- Il arrive quand ?
- Il n'arrive pas, vous le rejoignez à East End.
- Quoi ? Heureusement que j'ai mon glock ..."




-- Pas de drogue pour Thir, ce coup-ci, et ça a de fâcheuses conséquences sur son esprit, visiblement ...--
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum