Partagez | 
 

 Je me présente Gotham City, et je vous déteste déjà

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Shawn Sullivan
Bon - Justicier
avatar

Renommée : 3

MessageSujet: Je me présente Gotham City, et je vous déteste déjà   Lun 29 Avr - 10:25

« Ai mon premier contrat ! »

Fier comme Reese Witherspoon à la fin de La revanche d’une blonde, je fais une entrée magistrale dans le salon. Personne ne me répond. En même temps, personne n’est là. Je regarde ma montre et me frappe le front, en idiot que je suis : Emily doit toujours être à l’université. L’ennui, quand on fait une profession libérale, et qu’on est son propre boss, c’est qu’on a tendance à vite se déphaser des autres. Il n’est que 15h30 et je suis déjà rentré, une bière à la main, que je ne me souviens même pas d’être allé chercher au passage. Sales réflexes.

J’aurais pu rester un peu plus à l’agence, mais en même temps, j’étais trop pressé d’annoncer la bonne nouvelle à Emily. Depuis deux mois qu’on est arrivés à Gotham, je vais finalement faire rentrer de l’argent. Jusque là, c’est ma douce copine qui prenait en charge les dépenses communes, à savoir l’appart et tout ce qui va avec et dedans. Je suis donc pas vraiment mécontent de lui apprendre que ça va changer. Après tout, si vous voulez mon avis (et si vous le voulez pas, sautez directement au prochain paragraphe), un gras ne peut se faire entretenir par une nana que dans deux cas précis : de un, la nana en question est sa maman, et on respecte les affaires de famille ; de deux, le gars est un gigolo, et dans ce cas, il fait que son métier. Bref, j’en suis pas encore au point de sortir la carte gigolo. Pas que je l’ai pas prévu cela dit. Si jamais je me retrouve dans une mouise financière trop grave, il ‘agit d’un plan B que mon élégant fessier rend tout à fait viable.

Soyez pas trop hâtifs dans votre jugement. Oui je me repose sur ma copine. Avant tout, si vous la connaissiez davantage, vous sauriez qu’y a aucune honte à ça. Ensuite, on est au XXIème siècle, faudrait voir à pas être vieux jeu. Et enfin, est-ce que vous savez combien ça gagne, un flic éconduit de son service ? Que dalle. Ai presque pas d’indemnités. Pratiquement tout ce que j’ai, je l’ai investi dans mon nouveau projet professionnel : l’Agence Sullivan, le meilleur détective privé de Gotham ! Oui j’ai pas peur des superlatifs, mais je suis plutôt optimiste. Je vois vraiment pas ce qui pourrait faire concurrence à un bon détective comme moi, ici à Gotham…

On a un grand appart, pas trop mal situé, et bien agencé. Le prix à payer pour ça, outre le loyer assez haut, c’est Dwayne. Plus large que haut, Dwayne est le filleul du pote au cousin du proprio, ou un truc comme ça, j’en sais rien, je l’écoutais pas. N’empêche qu’il est indécrottable. Si on veut vivre ici, alors on doit vouloir vivre avec Dwayne. Et c’est pas toujours évident. C’est un espèce d’énorme (sens littéral comme figuré) geek, mais pas les rigolos. Plus dans le genre nerd hardcore super cynique et méprisant. Une espèce de seigneur du web super respecté d’obscurs forums de fanfiction furry, et qui attend des gens dans la réalité qu’ils lui accordent le même degré de considération. Je pensais bien m’entendre avec lui, je dis jamais non à une partie de jeux vidéos. Mais le grassouillet tient une sérieuse couche d’insécurité. Les nouvelles technologies, c’est son truc à lui : il partage pas, il n’initie personne à ses arcanes pixellisées, il ne fait rien qui pourrait permettre quelqu’un à un jour en savoir plus que lui sur ses passions. Par-dessus le marché, en tant que « je connais le proprio moi », sa position de force par rapport à nous n’arrange en rien son humeur caractérielle. Il doit être plongé dans quelque jeu en ligne présentement, il n’a même pas dû m’entendre rentrer. Je vais pas prendre la peine de partager avec lui ma bonne nouvelle, il en a rien à carrer.

Au lieu de ça, je sors. Notre appart donne directement face à un petit parc ou des parents amènent leurs marmots pour jouer. C’est assez sympa. Mais si on regarde de l’autre côté de l’immeuble, tout ce qu’on peut voir, c’est des ruelles sordides à perte de vue. Gotham est une ville pleine de contrastes, où l’insécurité se partage le trône avec le déni.

Revigoré de la sorte par cette charmante pensée, je décide que puisque j’ai rien à faire, j’ai qu’à commencer mon job. Ça fera d’autant plus de trucs à raconter à Emily. Il s’agit d’ailleurs pas d’une mission bien excitante. On ne saurait faire plus banal. Je dois juste suivre un mari et le photographier en flagrant délit d’adultère, en ramenant le maximum de preuves à sa femme. Je suis lucide, 95% de mes futures enquêtes seront pas différentes. Mais celle-ci, c’est ma toute première affaire en tant que détective privé, alors c’est pas rien.

Sur ce, je me dirige vers l’adresse du gars que je dois suivre. Sauf qu’il est 15h30. Chier, j’m’y fais pas ! Le gars sera encore au boulot. Mais j’ai l’adresse de ça aussi, sauf que je sais pas où c’est. Bon allez Shawn, t’es un mec aimable, tu vas socialiser, c’est important pour avoir une vie équilibrée. Là, la première personne venue, cette nana. Wouah, alors toi t’as l’air crevée. Doit y avoir de quoi faire la fête à Gotham, la nuit. Et t’en as sacrément abusé. Ce sont pas trop des façons d’engager la conversation, essaie de trouver mieux. Et souris.

« Bonjour ! Je suis paumé. Un p’tit coup de pouce serait le bienvenu ! Je voudrais me rendre à cette adresse là, sur le papier. Pas ça, c’est un dessin de zèbre, qui repasse ses rayures. Arf qu’est-ce que c’est bon ! Non oui là, pourriez m’indiquer la direction ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Harley Quinn
¤ Bras droit du Joker ¤
avatar

Renommée : 234

Fiche RPG
XP:
24/40  (24/40)
Santé:
0/0  (0/0)
Endurance:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Je me présente Gotham City, et je vous déteste déjà   Lun 29 Avr - 12:20



Harley Quinn
Je me présente Gotham City,
Et je vous déteste déjà




Triste époque pour la pauvre Harley. Ses « affaires » pédalaient dans la semoule, son gang se réduisait à un minable trio et surtout, surtout …. le Joker demeurait introuvable. Ne pouvait-elle donc rien faire sans lui ? Pourtant, elle voulait lui prouver qu’elle en était capable, l’accueillir en grande pompe à son retour en lui exhibant fièrement ses trophées et son tableau de chasse – qui n’exposerait malheureusement pas de chauve-souris, de toute façon le clown lui en voudrait de tuer Batman à sa place. Avant tout, il lui fallait se faire un nom dans Gotham, entrer au Panthéon de ses plus grands criminels. Cela demandait du courage et – elle s’en rendait peu à peu compte – de la patience. Ces deux vertus n’étaient pas les siennes mais elle tenait le choc et ne manquait pas d’entrain.

Ce jour-là, elle avait décidé de faire la tournée des bars. Non pour se soûler, mais pour prêter l’oreille aux rumeurs de la ville, qui ne se répandaient nulle part mieux que dans les bâtiments classy de Burnley. Peut-être croiserait-elle une vieille connaissance ? Mais elle en doutait : le Pingouin ou même Double Face semblaient faire profil bas ces derniers temps. En fait, la ville était beaucoup trop calme. Le calme avant la tempête, espérait-elle.

Ses pas la menèrent au coin de la rue du Mad Dog, un bar qu’il ne l’attirait que par son nom. Sa marche fut soudain interrompue par une voix. Elle se retourna vers le passant qui venait de l’accoster et le jaugea de haut en bas : jeune, l’air sympathique, un long manteau et une dégaine semblable à celle de l’Inspecteur Gadget. Harley se dit que ce serait un bon surnom pour la chauve-souris, mais garda sa réflexion pour elle. L’homme voulait une indication. Un touriste, ou plutôt un nouvel arrivant, car Gotham n’est pas un lieu de villégiature très plaisant. L’arlequine regarda le papier avec nonchalance et sourit de l’image qu’elle y trouva. Ah un comique ! Ils se faisaient rares. Le commentaire accompagnant le dessin piqua la curiosité de la jeune femme. Le bon bout de papier indiquait le nom d'une rue qui lui disait vaguement quelque chose : ça devait être pas loin. Harley sourit au nouveau venu et lui répondit :

- Désolée mon vieux, je ne connais pas bien cette partie de la ville …


Harley eut un moment d’absence. Elle se dit que ce jeune homme seul et visiblement étranger à Gotham ne devait pas avoir beaucoup de connaissances en ville. Il avait peut-être du cash sur lui qui sait …. Voilà à quoi elle en était réduite, le soleil printanier devait sacrément lui taper sur le crâne. M’enfin, elle n’avait rien de mieux à faire. Harley reprit :

- Si tu veux, je peux t’aider à chercher… J’ai bien envie d’explorer le quartier. Mais si ça te gêne pas, on va boire un verre avant … T’inquiète, j’te drague pas hein ! J’ai juste soif et je m’ennuie …


Après avoir esquissé une moue adorable pour le convaincre, l’arlequine poursuivit sa route jusqu’au Mad Dog épaulée par le jeune homme, s’installa à une table et commanda un Indien.

– Alors, vous venez d’où M’sieur l’inspecteur ?



¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤



Actions RPiques





Points de Vie : Complets
Points de Psychopathe : Complets






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://batmanandco.forumgratuit.org/
Emily Simmons

avatar

Renommée : 5

MessageSujet: Re: Je me présente Gotham City, et je vous déteste déjà   Jeu 2 Mai - 11:45







Une nouvelle journée à l'Université.

Il pleut, encore. Ne cesse-t-il jamais de pleuvoir à Gotham ? Ca me change de Star City...

J'ai beau essayer de voir le bon côté des choses, depuis notre emménagement tout paraît compliqué.

Pour commencer, il y a l'appartement, squatté par le filleul de la belle-sœur de la nouvelle compagne du proprio. Dwayne. Une plaie. Désagréable au possible, fouineur, cynique... La liste est longue. De quoi faire de votre petit chez vous un enfer.

Ensuite, il y a Shawn, mon deuxième colocataire. Il ne cesse de m'assener que nous sommes un couple. Je tente de lui faire comprendre que non, mais il est possible que j'envoie des signaux contradictoires. Comme le fait d'avoir emménagé ici pour et avec lui. Comme le fait que nous fassions passionnément l'amour dans tous les coins du loft à la moindre absence de Dwayne. Comme le fait de... Bon, la liste est assez longue comme ça.

Malgré tout ce que je ressens, il m'est impossible de l'aimer. Du moins de l'aimer pleinement, librement, comme il le voudrait. Perdre Clayton a été suffisamment dur pour que je retienne la leçon. Et que je surveille Shawn de près. Même en bridant mes sentiments, je ne peux m'empêcher de me soucier de lui. Il est tout ce que j'ai, et même s'il est incroyablement agaçant d'enthousiasme, tête en l'air, pas dégourdi pour un sou... je veux rester près de lui, et prendre soin de lui. Et bien évidemment, il possède un don singulier pour s'attirer des ennuis. De fait, ma vigilance à son égard s'accorde parfaitement bien avec la mission que je me suis attribuée : veiller sur Gotham et ses habitants. Pour rester dans le droit chemin, mieux vaut se fixer des objectifs, sortes de garde-fous.

Toutes les nuits, une fois la ville endormie, je glisse sur mes yeux le masque rouge d'Ashaisha, celui de la colère qui ronge mes chairs et du sang que réclame mon âme. Je sors me promener sur les toits des quartiers sordides de Gotham, tentant de comprendre comment fonctionne cette ville, et sa pègre. Cette étape de repérage préliminaire semble primordiale si je veux pouvoir agir ensuite. Prudence est mère de sûreté. Et puis, parfois, quand je n'y tiens plus, je cherche les ennuis dans les ruelles les plus sombres, jusqu'à obtenir satisfaction... et nourrir de violence le loup haineux qui dévore mes entrailles.

Shawn ne sait toujours rien de la double vie que je mène, quelques stratagèmes m'ayant toujours permis de la lui dissimuler jusqu'à présent. Pourtant, cette situation risque de ne pas durer, et son étonnante intuition finira bien par mettre un terme à toute cette mascarade.

Enfin, pour conclure le triste tableau de mes journées, il y a l'Université, où l'on exploite les professeurs pour un salaire de misère sous prétexte qu'ils sont passionnés. En réalité, la plupart n'en ont rien à foutre des étudiants. Certains dealent même à ces jeunes pour arrondir leur fin de mois. Cet environnement de travail n'aide en rien à contenir mes excès de colère. La plupart de mes étudiants sont plus âgés que moi et n'ont aucun respect pour rien. J'ai toute les peines du monde à ne pas appliquer la loi du plus fort qui, elle au moins, me rendrait gagnante à tous les coups.

Ayant réussi à m'échapper un peu plus tôt grâce à un partiel bien placé, je prends le chemin de l'appartement. Shawn doit encore être en train de traîner sur le canapé en caleçon et chaussettes...

A moins que... Ne serait-ce pas lui, à l'angle de la rue ? Pas de doute, je reconnais son imper. Et c'est qui cette fille ? Est-ce qu'il me tromperait ? Enfin, non, il ne peut pas me tromper, puisqu'on n'est pas un couple. Juste au cas où, suivons-les tout de même.

Le détective privé filé pour affaire d'adultère. Je n'ai aucun attrait pour l'ironie du sort, mais celle-là est tout de même pas mal. Ils rentrent au Mad Dog, bar miteux du quartier. Draguer une fille, en pleine journée, et à deux pas de notre appartement, c'est vraiment trop. Il pourrait au moins faire quelques efforts pour se cacher.

Excédée, j'entre, m'avance jusqu'à la fille, et la retourne brutalement. Surtout, Emily, reste calme. Il fait encore jour, tout le monde peut voir ton visage, et cette entrée magistrale a attiré sur toi l'attention de tous les poivrots présents. Je serre les dents, relâche mon poing, et desserre l'emprise que j'avais sur elle.

- On peut savoir ce que vous faites avec Shawn ?



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Je me présente Gotham City, et je vous déteste déjà   

Revenir en haut Aller en bas
 
Je me présente Gotham City, et je vous déteste déjà
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Gotham City
» Carte de Gotham City RPG
» Descriptif : Gotham Outside
» Descriptif : Gotham City Cathedrale
» Descriptif : Future of Gotham

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Justice Universe :: Justice City :: Burnley-
Sauter vers:  
Se rendre sur le portail TourDeJeuVoir les explications de cet anneau sur le site TourdeJeuVoir la liste des jeux de cet anneauPour avoir un jeu de cet anneau au hasardPour voir le jeu précédent de cet anneauPour voir le jeu suivant de cet anneau Licence Creative Commons
DC UNIVERSE and all related characters and elements are trademarks of and © DC Comics.
Justice Universe est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution
Pas d'Utilisation Commerciale - Partage à l'Identique 3.0 non transposé
.


Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit