Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Renommée : 662

Fiche RPG
Santé:
0/0  (0/0)
Endurance:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur

La Découverte d'un nouveau Dojo - vers Ryuuken

le Mer 22 Aoû - 17:05


[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Batman
Une anomalie à Metropolis



♠ Musique d'ambiance ♠
See You In Four by [Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien] on Grooveshark


[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]D'un coup de pied sec, je déploie la cale de la Triumph que je pilotais. Ses deux phares s'éteignent, son moteur se tait, et semble déjà naître un nouveau silence. Le bruit de la rue, de la pourriture de Burnley, semblait totalement inexistante sans le moteur agressif du roadster que j'avais piloté depuis mon manoir.

Aujourd'hui, j'avais choisi de congédier Alfred et de me prendre en main seul. Faire un tour de Gotham, sans équipement, juste avec mon communicateur pour m'envoyer si besoin mon costume, mais je n'y pensais même pas. Aujourd'hui, je cherchais des informations. D'abord, il y avait cette école de Gyokko Ryu. Forcément, le fait de découvrir cela attisa mon attention. Serait-ce Ryuden ?

Notre histoire remonte il y a des années déjà. Ryuuken, ou de son vrai nom Hattori Zenbatsu, et ses techniques aussi dévastatrices qu'efficaces. Les rivalités de clan, la venue de la ligue des assassins, des regrets. Mais j'ai toujours préféré mettre de l'ombre sur cette vieille histoire... Jusqu'a ce que je découvre qu'un Dojo existait depuis un moment déjà dans MA ville.

Mon fardeau. Ma mission.

J'avais forcément fait une série de recherche, qui m'avait menées à prendre de nombreuses informations, mais impossible de savoir qui avait transmis le Gyokko Ryu au père de celui qui allait tenter de me former aujourd'hui. Le Gyokko Ryu reposait sur des mouvements plus complexes que sa forme vulgaire, le Jiu Jitsu. Il me fallait donc découvrir qui avait tenté d'apporter cela à Gotham, depuis quand, et pourquoi.

Sceptique, j'envoi un texto rapide à Alfred : je ne sais pas qui va m'accueillir, s'ils ont prévu mon arrivée. D'habitude, les gens sont beaucoup plus enclins à préparer ma venue, on m'annonce même parfois en avance, comme si le concept de discrétion était inconnu. Ici, autant dire qu'aucun bruit ne semblait avoir filtré.
"- Joli bâtisse."
dis-je, avec un certain cynisme et retirant mon casque noir.

Je fais quelques pas, et fais déjà mon entrée dans le Dojo.






¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]



Actions RPiques



[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]



PV : Complets
PE : Complets




[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]




[Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien][Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien][Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien][Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]
avatar
Renommée : 37

Fiche RPG
Santé:
0/0  (0/0)
Endurance:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur

Re: La Découverte d'un nouveau Dojo - vers Ryuuken

le Jeu 23 Aoû - 19:49
Mercredi. 18h57. Liam quitta enfin le domicile de la jeune élève qu'il venait de raccompagner. L'heure précédente, lors d'un entraînement se déroulant au Dojo, la petite fille de sept printemps avait fait une mauvaise chute. En désirant exécuter une prise encore visiblement trop complexe pour son niveau actuel, elle avait effectué un mouvement incorrect qui, en plus de la faire chuter, avait ramené son bras dans son dos au moment de l'atterrissage. Un vilain craquement plus tard, et elle était en pleurs au beau milieu de la salle d'exercice, le Neil à ses côtés. Ses quelques connaissances en matière d'organisme et de squelette - indispensables dans l'apprentissage du Gyokko Ryu - lui avait permis de rapidement remettre l'épaule de la gamine en place. Il y avait eu plus de peur que de mal, mais son père n'ayant pu joindre les parents de l'enfant, Liam avait avancer la fin des leçons pour raccompagner son élève chez elle. La plupart des gosses venaient des quelques rues avoisinantes, ce qui facilita grandement la tâche du professeur.

"Naturellement, madame Lawson. Je ne pense pas même qu'elle ait besoin d'une attelle. Un peu de repos et tout ira bien d'ici deux jours à mon avis. Au revoir."

Une fois la porte refermée, Liam expira longuement. Il avait en horreur ces longs rendez-vous avec les parents d'élèves. D'ordinaire peu chaleureux, et n'ayant pas qualités de sociabilisation bien reconues à ce jour, il devait chaque fois faire des efforts considérables pour ne pas laisser transparaître sa lassitude et son ennui dès que les adultes se mettaient à lui conter toutes sortes d'histoires dont il n'avait cure. Entre les petits bobos de leurs enfants, leurs récits de travail et les conversations avec leurs amis, poser un pied au domicile d'un élève était pour lui un piège tendu à chaque fois. Une sorte de trappe à fatigue qui s'ouvrait quand la sonnette se mettait à résonner. Mais une fois n'était pas coutume, le Neil avait de nouveau passé l'épreuve avec un certain brio. Nul sarcasme, nul propos déplacé. Il s'était décidément surpassé.

C'est ainsi plongé dans ses pensées qu'il finit par, au détour d'une rue, arriver en vue du Dojo. Un motard venait de mettre son véhicule en stationnement devant l'entrée et, à en juger par l'allure de ladite moto, elle n'était propablement pas de la catégorie "moyen de transport pour usage quotidien" mais plutôt de celle des "plaisirs d'une moto par jour de la semaine". Il était d'ailleurs très étrange qu'un tel personnage daigne s'arrêter devant le bâtiment d'arts martiaux. Dans Gotham, nombre d'écoles étaient bien plus réputées que celle-ci.

"Joli bâtisse."

Liam perçut les propos alors qu'il passait à côté de l'individu avec la ferme intention de rentrer chez lui. Mais le ton qui filtra, empreint de critique, quelque peu hautain ; parut extrêmement malvenu auprès du garçon. Il sortait d'une conversation interminable avec des parents couvant leur progéniture, et ce cynisme l'exaspéra au plus au point. Sans même tourner la tête, il continua son chemin en lançant, cinglant :

"Vous n'avez qu'à voir avec mon père pour la racheter, messire." en appuyant plus que de nécessaire le dernier terme.

Le jeune Neil traversa la salle d'entraînement jusqu'au bureau de son paternel sans un regard derrière lui. La sensation des tatamis sous ses pieds nus avec quelque chose de rassurant, ce qui contribua à calmer légèrement ses nerfs. A l'intérieur de l'office, M. Neil semblait l'attendre avec impatience.

"Enfin te voilà ! Je pensais que tu n'arriverais jamais dans les temps. N'oublie pas que M. Wayne pourrait nous rendre visite n'importe quel jour après les cours."

"Grand bien lui en fasse. J'en ai terminé pour aujourd'hui, je vais me dou..."

Liam fut interrompu par quelqu'un toquant à la porte du bureau. Grommelant quelque chose comme quoi il était toujours dérangé, il alla néanmoins se charger d'introduire le visiteur, qui n'était autre que sa mère. Elle s'effaça immédiatement pour laisser apparaître un homme qui n'était autre que celui que le garçon venait de croiser. Son père s'empressa d'aller à sa rencontre et s'inclina devant lui avec la plus grande courtoisie.

"M. Wayne, bienvenu dans notre humble école. Que pouvons-nous faire pour vous ?"

Les deux premières syllabes tombèrent comme un couperet dans l'esprit du jeune Neil. La suite de la soirée s'annonçait nettement moins heureuse que prévue. Derrière son paternel, il essaya d'esquisser un sourire gêné pour dissimuler son malaise.
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum