Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Renommée : 37

Fiche RPG
Santé:
0/0  (0/0)
Endurance:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur

[Rang 1] "Nourrir les poissons"

le Mer 8 Aoû - 22:09
Description :
Nourrir les poissons

"Puisque vous avez exécuté le contrat avec un certain brio la dernière fois, nous désirons vous recruter de nouveau, pour un travail plus... abouti. Les tensions avec les Hanoi Ten ne cessent de croître et ils empiêtent sur nos territoires de l'Est de l'Old Gotham. Abattez un de leur membre pour leur faire comprendre qu'ils ne sont pas les bienvenus."

Objectif : Tuer un membre des Hanoi Ten au nom des Dragons d'Or.
Niveau minimum : 1
Nombre de joueurs minimum : 1

Mandataire : Zi Lu-Pan - membre des Dragons d'Or

Liam soupira, jeta un dernier coup d'oeil sur sa chambre plongée dans la pénombre, et se laissa glisser au sol le long du mur extérieur. Discrètement, il quitta l'espace du domicile familial, en songeant que ses excursions nocturnes étaient de plus en plus récurrentes et qu'il finirait probablement bientôt par se faire enrôler dans l'un des gangs auxquels il rendait des services. C'était d'ailleurs ce même Lu-Pan - qui l'avait contacté pour une affaire de vol à la tire quelques semaines auparavant - qui l'avait de nouveau consulté. Selon le message qu'il avait fait parvenir à l'Association, il serait cette fois-ci question d'un acte ayant des répercussions nettement plus importantes qu'un simple coup de pression. Toutefois, au vu de ses finances alors au plus bas et du fait de la dette qui ne cessait de darder ses regards carnassiers sur sa famille, le Neil n'avait eu d'autre choix que d'accepter le contrat.

L'Association, c'était le nom qu'il donnait à l'organisation de mercenaires dans laquelle il travaillait. Elle servait d'entremetteur entre les gangs et les pauvres hères en quête désespérée d'argent. Chaque membre possédait une sorte de boîte-aux-lettres où étaient déposées les diverses propositions, et il convenait à chacun de valider ou non les offres. Par chance, M. Zi ne s'était pas avéré avare en renseignement - qualité rares chez les mandataires - et tous les détails de l'opération avaient été révélés au garçon dans la lettre. Il devait impérativement rejoindre Rootsville avant d'aller dans la zone contrôlée par les Dragons d'Or à l'Est de l'Old Gotham. C'était d'ailleurs un fait étrange que des Hanoi Ten, réputés pour régner dans l'East End, viennent semer la zizanie si loin de leur point de chute. Néanmoins les ordres étaient clairs, et si l'on voulait être payé dans ce métier, il valait mieux les suivre à la lettre et en posant le moins de questions possibles.

---

Casque sur les oreilles, capuche rabattue par-dessus et dissimulant ses traits de jeune adulte, Haiaiel descendit du wagon de la White Line juste avant que les portes ne se referment, de sorte que d'éventuels poursuivants ne puissent lui emboîter le pas. Rejoignant les corridors souterrains de la gare ferroviaire, il patienta sagement à côté du distributeur de billets comme indiqué sur le contrat. L'air nonchalamment appuyé sur le mur, ses yeux observaient avec le regard aiguisé de l'habitude tout son environnement. Il épiait chaque mouvement, et au moindre doute, ce serait tout son corps qui serait prêt à réagir en une fraction de seconde. Plongé dans son étude des issues de secours, il avisa alors un colosse qui s'approchait à grands pas de lui. Veste en cuir à col remonté et chapeau à bord large masquant son visage, il portait une grande malette noire dans la main gauche et gardait son autre bras le long du corps. Liam se tendit quelque peu mais tenta de n'en rien laisser paraître, quand l'autre prit alors la parole :

"Tu dois être celui qui se fait appeler Haiaiel, n'est-ce pas ?"

Le langage était élevé, maîtrisé, rien à voir avec une quelconque petite frappe venue là en quête de sa dose quotidienne. Quelque peu surpris de prime abord, le Neil se reprit en entendant prononcer son nom de mercenaire.

"C'est exact, et que me vaut cet honneur ?"

"Du calme, garçon. Cette nuit, tu vas travailler à mes côtés, m'assister."

"Je remplis mes contrats seul, j'ai horreur de partager les tâches."

"Tu vas devoir apprendre si tu ne veux pas que ça se passe mal auprès des Dragons d'Or. Je vais te faire un bref topos : on va ensemble là où se trouve notre cible, je m'occupe de la descendre et tu te charges de couvrir mon départ. Si tout va bien je m'en sors sans une égratignure et toi en vie. Au final, ça fera bonne impression auprès de Lu-Pan et t'auras peut-être d'autres chances de bosser pour lui. Compris ?"

Haiaiel serra les poings. Il avait horreur qu'on vienne perturber un contrat en lui faisant des surprises de ce genre. Malheureusement pour lui, il serait bien contraint d'obéir à ce nouveau personnage. En effet, s'il savait exactement où se trouvait la cible lui aussi, le mandat précisait bien que les informations complémentaires se trouveraient à Rootsville. Mais jamais il n'avait été conclu que ces informations prendraient forme humaine. Grommelant, le Neil obligea l'autre à se pousser et prit la direction du métro. Ils devaient reprendre la White Line jusqu'aux East Docklands, et là il leur faudrait marcher pendant un bon quart d'heure avant d'atteindre leur destination. Descendant les escaliers avec l'homme à veste de cuir dans son dos, Liam prit cependant la peine de demander :

"Et quel nom je devrai donner si la mission échoue ?"

L'autre laissa échapper un petit rire. Décidément, les jeunes mercenaires n'avaient plus aucun respect pour leurs pairs.

"Hm. Tuerto."

Et ils n'échangèrent plus un mot jusqu'à leur point d'arrivée.

Post (1/3)


Dernière édition par Haiaiel le Jeu 16 Aoû - 0:22, édité 3 fois
avatar
Renommée : 37

Fiche RPG
Santé:
0/0  (0/0)
Endurance:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur

Re: [Rang 1] "Nourrir les poissons"

le Ven 10 Aoû - 0:54
Une brise fraîche s'engouffra sous la capuche d'Haiaiel et vint glacer sa nuque alors qu'il se tenait allongé, immobile, flanc contre flanc avec le dénommé Tuerto, au sommet d'un vieil immeuble de l'Old Gotham. C'était un de ces antiques bâtiments au toit plat couvert de gravier, sorte de bâtisse résidentielle dont le sommet était exclusivement utilisé pour les fêtes de la Thanksgiving et autres soirées à thèmes. Le fait était que l'homme à chapeau les avait faits venir ici quelques minutes auparavant. Visiblement, il savait exactement de quoi il était question et avait tranquillement commencé à sortir divers éléments de sa mallette. En premier lieu il y avait pioché un SVD Dragunov en polymère de bonne facture et parfaitement entretenu qu'il monta d'une main experte. Sans perdre le rythme, il se servit des rails aménagés sur le côté gauche du boîtier du mécanisme pour y attacher un viseur diurne PSO-1. Liam haussa un sourcil en constatant qu'aucun de ces objets n'était optimisé pour les tirs de nuit sans réelle visibilité.

"Ca mon garçon," expliqua l'autre en sortant de sa poche une cartouche dont l'ogive verte luisait dans la pénombre, "c'est une T-46. Avec ça, je peux suivre la trajectoire d'une balle sur plus d'un kilomètre."

"Et tu comptes te servir de la couleur pour savoir si ton tir a bien touché ?" fit le Neil, cinglant.

"Pas moi. Eux. Je veux qu'ils sachent d'où vient le tir, parce que nous allons leur laisser un petit message qui va marquer les esprits."

A la vue de la moue dubitative d'Haiaiel, Tuerto plongea de nouveau la main dans sa valise et en sortit une figurine. Il s'agissait d'un dragon asiatique, tout en longueurs et en courbes, dont la totalité était recouverte de peinture dorée. Installant le pied de son fusil de précision, il déposa la statuette juste à côté de lui, et déposa le SVD dans son socle. Etirant sa nuque, il fit quelques exercices de souffle et mut ses bras selon divers angles dans une sorte de rituel préparatoire. Liam observa la scène avec intérêt, connaisseur de ce genre de préliminaire. Lui-même s'attenait à des échauffements très stricts avant tout entraînement ou combat, de manière à réduire significativement les risques de claquages musculaires, et diminuer les tensions qui polluaient l'organisme. Plus la préparation était longue, plus serein était l'esprit. Le Neil se tut donc par respect pour son acolyte, qui toutefois reprit bien vite la parole après un bref coup d'oeil à la montre qui ornait son poignet droit :

"Viens voir par là."

Il invita Haiaiel à s'approcher du rebord du toit tout en lui indiquant de se coller au maximum au sol. Il désigna du doigt un groupe d'individus qui sortaient de ce qui ressemblait à une boîte de nuit. Cependant, les affiches vieilles et déchirées sur la porte en métal grinçant, et le videur aux multiples cicatrices rendaient l'endroit des plus glauques. Il y avait quatre personnes, toutes d'origine asiatique. Trois portaient des costumes trois pièces et des oreillettes ; ils encadraient un homme plus petit et vêtu de manière plus décontractée. Il était suant, avait les pommettes rougies par l'alcool, et titubait légèrement. Une proie des plus faciles pour celui qui semblait être un habitué des pas de tir.

"Lui, c'est Lee Xie, une sorte de chef de gang local chargé de répandre l'influence des Hanoi Ten dans le quartier. Il deal énormément et sa marchandise coupée vendue à bas prix commence à lui rapporter quelques clients. Autant te dire qu'il ne passera pas la nuit."

Liam jeta un dernier coup d'oeil au dragon doré trônant fièrement à côté de lui. Il ne comprenait pas réellement la nécessité de sa présence : Tuerto aurait tout aussi bien pu venir, tuer M. Xie et s'enfuir sans encombre. Pourquoi diable avait-il besoin d'un garde du corps supplémentaire ? D'autant plus qu'à deux, ils seraient nettement plus visibles que seul, ce qui augmentait la difficulté de la tâche consistant à garder le tireur en vie. Soupirant, il rampa jusqu'à ce qu'il puisse observer la scène. Jamais il n'avait vu un homme mourir devant ses yeux, et il s'interroger quant à la sensation que cela pouvait induire. De même, il se questionnait beaucoup sur sa capacité à lui-même devoir ôter la vie le cas échéant. Finalement, ce n'était pas plus mal que le sale boulot incombât à un autre que lui. L'autre justement, toujours sous son chapeau, approcha son oeil gauche du viseur, le faisant disparaître dans l'ombre de son couvre-chef. Sa cage thoracique se gonfla et se vida successivement. Trois fois. Puis inspirant, il bloqua son souffle et glissa son index devant la détente. En bas, Lee Xie hélait une jeune afro-américaine et passait sur le trottoir opposé, l'air bien décidée à éviter tout contact avec cet homme empestant l'alcool et la débauche.

*Pan*

Dans la lueur clignotante des lampadaires, la traînée verte resta un instant suspendue, immortalisée sur la rétine de Liam. A peine reprenait-il ses esprits que déjà tout s'accélérait. M. Xie s'écroulait, la tempe vermeille ; un de ses gardes s'agenouillait auprès de lui tandis que les deux autres guêtaient les alentours une main à leur oreille. Ils ne tardèrent pas à apercevoir les vestiges de la balle traceuse et des ordres claquèrent, tous pronocnés en chinois. Lorsque le garçon voulut se retourner vers son acolyte, celui-ci se trouvait déjà de l'autre côté du toit. Fusil, cartouches, support, tout avait disparu, minutieusement rangé dans la mallette noire. De sa veste il sortit un Glock 37 flambant neuf. De sang froid, tira une balle dans sa cuisse gauche, à bout portant de manière à étouffer le bruit de l'explosion. Un grognement sourd se fit entendre quand il fit l'effort de jeter l'arme aux pieds du Neil. Après quoi, attrapant le bord de son chapeau, il le salua et sauta par-dessus le rebord. Des bruits de moteurs retentissaient en contrebas. Des cris. Et Haiaiel était seul. Seul avec le dragon d'or.

Post (2/3)
avatar
Renommée : 37

Fiche RPG
Santé:
0/0  (0/0)
Endurance:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur

Re: [Rang 1] "Nourrir les poissons"

le Jeu 16 Aoû - 0:20
Instinctivement, Haiaiel ramassa le pistolet qui venait d'atterrir à ses pieds, et prit un instant pour contempler le canon encore fumant et la poignée tiède d'avoir été dissimulée jusque là dans une veste. Le poids dans sa main la rassura un instant puis, venant d'en contrebas, il perçut des bruits de pas sur un support métallique et de rapides échanges de voix. Etrangement il y distingua clairement le ton neutre et au parler clair de Tuerto, bien que son discours fût entaché de quelques ahanements douloureux.

"J'étais monté à cause du coup de feu, et là... ce fou fourieux... m'a agressé de sang froid. J'ai basculé dans les escaliers de secours... et je crois que je me suis fêlé une côte."

Des cris en chinois fusèrent depuis l'issue de secours extérieure. Et un grondement provenait de l'intérieur du bâtiment : tout un régiment d'asiatiques en colère était en train de venir à la rencontre du Neil, avec à n'en pas douter la ferme intention de venger la mort de leur patron. Liam était complètement déboussolé ; il venait de magistralement se faire trahir par celui qui était censé être son acolyte lors de cette mission. N'ayant jamais eu à faire à telle situation, il ne savait trop comment réagir. Seulement, s'il ne faisait pas quelque chose rapidement, tous ses questionnements trouveraient leurs réponses dans les tourments du néant. Jetant un dernier coup d'oeil à la statuette dorée qui trônait à côté de lui, il laissa échapper un juron et empoigna fermement le Glock. Il était décidément hors de question qu'il se laissât faire. Basculant le chien dans un déclic sonore, il attendit que les bruits se fassent plus distincts. Visant maladroitement la porte de l'escalier menant au toit, il tira. A trois reprises. Il espérait que ces coups de semonce ralentiraient ses agresseurs, ne serait-ce que l'espace de quelques secondes.

L'instant suivant, trois asiatiques en costard passèrent la tête par-dessus le rebord du toit. Ils avaient emprunté les escaliers métalliques et croisé un individu étrange, sorte de vieux malvoyant blessé à la cuisse. Les tirs leur avaient fait accélérer le pas et ils montèrent sur le toit alors que leurs compagnons défonçaient la porte d'accès. Il y avait donc en tout et pour tout cinq chinois armés de Beretta 92 qui se dirigèrent vers l'endroit où se trouvait le Neil. Du moins où il était censé se trouver. En effet, ne restait du mercenaire que la réplique du dragon, sagement posée dans les graviers. L'un deux se pencha pour l'examiner quand soudain il sentit du mouvement dans son dos. Dans un râle sourd, l'un des leurs s'effondra lourdement au sol tandis qu'un autre était pris en otage pour un individu encapuchonné, un Glock 37 paré à faire feu pointé sur la tempe droite. Begayant en chinois, il leur intima de baisser leurs armes. Seul Bo Luo refusa. Tenant la statuette d'une main, il visait toujours Haiaiel de l'autre.

"Et où comptes-tu t'en aller comme ça ? A trois contre un, face à des hommes armés, tu n'a pas de sortie possible."

Malgré son fort accent, il énonçait clairement les mots, ce qui laissait transparaître un profond calme. Un peu chez celui qui a l'habitude d'exercer une activité ; comme si tuer des personnes était de l'ordre du commun pour Luo. Liam fronça les sourcils, doutant quelque peu des l'efficacité de la solution qu'il prévoyait d'employer. Les paroles de son vis-à-vis l'avaient clairement atteint, et dans le mauvais sens du terme. Il essaya cependant de garder contenance et répondit avec son cynisme habituel :

"Très bien, boule de riz. On va la faire simple, si tu bouges une extrémité, tu vas jouer à "où est Charly" avec les neurones de ton pote. Maintenant posez vos armes qu'on discute."

Ce faisant, il se déplaçait peu à peu vers la porte laissée entrouverte, dans l'espoir de s'y glisser le moment venu et de semer ses poursuivants dans les escaliers. Il était suffisamment agile pour ne pas être incommodé durant la descente et, une fois la rue atteinte, il trouverait un moyen de leur échapper définitivement. Malheureusement pour lui, des pas résonnèrent bientôt à l'intérieur de l'immeuble, signe que de nouveaux compagnons venaient se joindre à la petite fête organisée sur le toit. Dans l'ombre de sa capuche, Haiaiel fit la moue. Il allait devoir remettre ses projets à jour.

"Le bâtiment est sous notre contrôle. Tu n'as aucune chance. Et ta tête fera un joli trophée à envoyer aux Dragons d'Or en échange de l'affront qu'ils ont fait aux Hanoi Ten ce soir."

"Désolé les jaunes, changement de plan."

Le Neil donna un coup sec sur la nuque de son otage et tira une salve de balles au hasard devant lui, obligeant les asiatiques à se coucher au sol dans un mouvement défensif. Instantanément, le garçon se décalla et projeta l'homme inconscient loin devant lui, avec suffisamment de force pour le faire basculer par-dessus le parapet. Deux pas d'élan plus tard et il plongeait à sa suite. Allongé sur l'homme en costard, Liam dévala une partie des escaliers de secours, se blessant à chaque demi-tour, et usant de ses pieds comme de gouvernails de fortune tantôt pivotant tantôt se propulsant de nouveau en prenant appui sur une rambarde. Les coups de feux filaient au-dessus de lui, tout autant que les hurlements de rage de ses poursuivants. Se protégeant la tête, il termina en roulée-boulée dans la ruelle, achevant sa course dans un tas de détritus aux pieds d'un énorme container.

Haiaiel ne prit pas le temps de s'interroger sur sa condition et se remit sur pieds aussi vite que ses mollets et ses hanches meurtries par la descente le lui permirent. Titubant il parvint à rejoindre un premier carrefour avant que les asiatiques enragés ne touchent le sol. Là, il se trouva malencontreusement face à deux nouveaux individus. Fouillant dans ses poches, il n'y trouva pas le pistolet qui avait de glisser lors de la chute. L'individu de gauche porta un coup le premier. Le Liam effaça immédiatement les épaules et tira l'autre vers le sol, en profitant au passage pour lui démettre la clavicule. Pivotant, il enchaîna avec fluidité et, pointant divers endroits du corps à l'aide des index et majeurs de ses deux mains, paralysa son opposant. Les deux hommes se retrouvèrent au sol, incapables de se mouvoir, avant même d'avoir compris ce qui leur arrivait, et le Neil se traînait déjà vers le métro le plus proche.

Alors qu'il bifurquait pour emprunter une venelle un peu à l'écart et qu'il estima alors être un raccourci, une voiture s'arrêta devant lui. Sur ses gardes, il s'attendait à voir apparaître une multitude d'armes à feu par la fenêtre opaque et une pluie de balles s'abattre sur lui. Il n'en fut rien, et seul le chapeau de Tuerto fut visible lorsque la vitre s'abaissa.

"Je te dépose ?" fit l'autre comme si de rien n'était.

Haiaiel hésita un instant, mais son ossature endolorie et les invectives en mandarins qui se rapprochaient finirent de le convaincre de monter à côté du mercenaire.

"Tu m'as laissé tomber." grogna-t-il une fois que l'autre eut démarré.

"C'était nécessaire pour m'offrir une couverture. Cela m'a permis de rejoindre mon véhicule, et regarde : je suis même venu te chercher."

"En conduisant avec une jambe en sang ? Tu récupères vite, dis-moi." fit le Neil, sarcastique.

Tuerto partit d'un grand rire, chose plutôt surprenante vu l'aspect taciturne du personnage.

"Il n'y avait que des balles à blanc dans ce pistolet.", expliqua-t-il, "Un peu de faux sang, une détonation et le tour est joué. Tu devais y croire autant qu'eux pour que cela fonctionne."

"J'aurais pu mourir. J'ai juste eu de la chance de m'en sortir."

"Dis-toi que tu n'as pas été engagé pour rien. Et que la réussite de ce contrat te suivra encore un moment. En bien comme en mal."

Haiaiel soupira. Serrant les poings à s'en faire blanchir les jointures, il tenta de refouler la colère qui menaçait de le submerger. Il était entré dans un monde qu'il connaissait mal et qui risquait de lui réserver bien des surprises. Des mauvaises surprises, c'était certain.

Post (3/3)
Contenu sponsorisé

Re: [Rang 1] "Nourrir les poissons"

Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum