Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Renommée : 37

Fiche RPG
Santé:
0/0  (0/0)
Endurance:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur

[Rang 1] "Roulette russe"

le Mer 1 Aoû - 20:18
Description :
Roulette russe

"Aidez le gang Dimitrov à étendre son empire dans le Sud de Gotham en tabassant quelques membres du Gang de Black Mask. Vous gagnerez votre entrée dans ce clan."

Objectif : Passer à tabac les petites frappes du gang de Black Mask.
Niveau minimum : 1
Nombre de joueurs minimum : 1
Lieu : Sud de Gotham

Mandataire : Clan Dimitrov

Le vrombissement sourd et continu autant que les soubresauts perpétuels du métro tendaient à bercer l'individu qui s'y trouvait assis en bout de rame. Depuis The Exchange, il suivait la Orange Line sans ne serait-ce que bouger un orteil, le menton contre la poitrine et les bras croisés sur ses genoux. Capuche rabattue sur son front, il était extrêmement difficile de percevoir son visage, d'autant plus dans les éclairages blâfards du transport en commun. L'heure était avancée, et rares les citoyens à emprunter le réseau souterrain ; plus rares encore ceux qui osaient se diriger vers le Sud et Stevensburgh. Mais l'étrange personnage semblait comme pris d'une sorte de sommeil méditatif qu'aucun passant n'avait réussi jusque là à troubler. Pourtant quand la rame parvint enfin à son terminus, il daigna enfin esquisser un geste et se mut avec tranquilité hors de sa place pour emprunter un vieil escalier aux relents d'urine et dont les affiches cinématographiques avaient depuis longtemps cédé le pas aux mots d'insultes en tous genres et aux peintures à l'aérosol.

Sans broncher, il bifurqua sans se presser vers l'autre gare de métro et attendit patiemment que l'emporte la rame suivante en direction de Dullich. Non loin de lui, un vieillard duquel émanaient les vapeurs des différents alcools qu'il avait récemment ingurgités ronflait paisiblement, allongé sur deux fauteuils et recouverts des journaux de la veille. A l'autre extrémité du véhicule, un homme à la carrure d'haltérophile écoutait sa musique si fort que le grésillement filtrait à travers son casque. Au dehors, les ténèbres du sous-sol ne laissaient rien entrevoir par les fenêtres, si ce n'étaient des morceaux de tunnel brièvement éclairés par les lampes disposées ça et là. Bientôt le train ralentit et dans un crissement sonore de ses antiques freins s'arrêta devant le panneau "Dullich". L'homme encapuchonné sortit prestement et choisit de rejoindre l'autre rame, celle qui menait droit aux Docks.

Etonnamment, ce trajet voyait la présence - en plus de l'individu solitaire - d'un groupe d'hommes aux faciès aussi lugubres que la rame qu'ils occupaient. Le métro s'ébranla et dès lors qu'il quitta le quai, le groupe se mit en mouvement. Ils étaient cinq. Cinq individus probablement armés, avec tantôt des tatouages sur tout le bras, tantôt un piercing à l'oreille, qui l'oeil vif et incontrolable de celui qui est sujet à des désordres mentaux, qui les pupilles dilatés et les yeux injectés de sang. Le dernier seul paraissait encore en possession de son intégrité psychologique. L'air sérieux, les sourcils froncés, il avança vers le nouveau venu en roulant les épaules. Tous étaient taillés pour la lutte et certains devaient certainement avoir pratiqué la boxe à la vue de leur posture. Tout cela Haiaiel l'avait rapidement analysé depuis le fond de la rame. Il savait parfaitement à qui il avait à faire, et il était venu expréssement pour eux.

"Eh toi ! On t'a jamais dit qu'c'était dang'reux de s'balader tout seul la nuit dans Gotham ?" fit le leader de la bande, les autres souriant niaisement dans son dos.

Malgré son interpellation, Liam resta immobile. Il était hors de question que tous se jettent sur lui si jamais il répondait à son agresseur. Il devait la jouer fine, et pour cela il devait faire preuve de patience. De toutes façons, il était bien trop fainéant pour vouloir gaspiller sa salive en vaines joutes verbales. Non pas qu'il n'aimât pas réduire les gens au silence par la simple force de ses propos, mais il jugeait ces personnes indignes de son cynisme. Si tant était qu'elles eussent pu en saisir la subtilité. Cependant cette absence de réaction n'était pas du goût de tout le monde, et notre leader charismatique eut la désastreuse idée d'oser approcher sa main du visage du Neil dans le but de lui retirer sa capuche. Une poigne ferme le coupa net dans son mouvement.

"Visiblement personne ne t'a appris à ne pas te comporter de la sorte avec des inconnus."

Haiaiel eut à peine le temps de saisir la lueur de surprise qui illumina le regard de sa victime que déjà il lui faisait faire un demi-tour suivi d'une clé de bras de laquelle, bien que solidement constitué, il ne pourrait se défaire. Les autres eurent un moment d'hésitation, mais jaugeant que leur proie n'avait aucune arme apparente, firent miroiter leurs lames et poings américains avant de se placer en arc de cercle autour de Liam.

"Vous travaillez pour Black Mask, n'est-ce pas ?"

Le type qu'il tenait en joue grimaça quand le garçon raffermit sa prise sur son épaule. Elle menaçait sérieusement de se rompre dans le cas où l'interrogé ne répondrait pas suffisamment rapidement. Comprenant sa piètre situation, l'ex-caïd prit les devants sur ses camarades.

"Ouais, et si jamais il apprend qui t'es, j'aurai droit d'récupérer tes os pour les donner à mes clebs !"

"Trop d'honneurs que voilà !"

*Crac*

Le bruit fut sourd, et toutes les petites frappes sursautèrent quand leur meneur s'effondra au sol en se tordant de douleur. Son bras faisait un angle étrange avec le reste de son corps. Secoué de spasme, il allait se relever quand un violent coup du talon sur la rotule lui ôta tant l'idée que la possibilité de le faire. Les quatres autres adversaires d'Haiaiel ne savaient visiblement plus quoi faire.

"Je travaille au service des Dimitrov et le revendique. Le Clan désire prestamment reprendre cette zone de Gotham et il est hors de question qu'il se laisse impressionner par des bribes de gang dans votre genre. Si Black Mask ne surveille pas mieux les environs, il se pourrait qu'il doive dire adieux aux Docks."

Le type au tatouage réagit en premier. Apparemment, il aurait été mal vu auprès des supérieurs qu'un individu seul ait mis hors jeu leur groupe entier. De plus, le saigner leur aurait à coup sûr valu une augmentation, et les honneurs à qui aurait porter le coup fatal. Le bonhomme serra fort les deux poings américains munis de longues piques effilées qu'il portait à chaque main et se jeta en avant dans un râle, bientôt suivi par ses compagnons. Mais ils étaient trop emportés. Haiaiel dévia le premier coup de l'avant-bras, et plaça un poing dévastateur au niveau du plexus solaire, projetant son adversaire contre une paroi. L'aliéné avait était le plus leste à suivre le mouvement, un cran d'arrêt tenu lame en bas dans sa main gauche. D'abord dérangé par le fait qu'il soit gaucher, Liam s'adapta rapidement et appuya aisément sur divers points vitaux qui paralysèrent son vis-à-vis. Effaçant les épaules il esquiva ensuite l'assaut à la lame dentée de l'homme au piercing. Une rotation du bassin plus tard, il lui brisait le tibia et saisissait sa tête pour l'écraser contre un siège. L'autre resta là, inconscient, du sang coulant de son nez cassé.

Le dernier, qui présentait tous les symptomes d'une personne ayant récemment consommé des drogues dures, arborait une lourde batte en bas qu'il maniait d'un air pataud. Haiaiel se contenta de le désarmer et de lui en asséner un violent coup sur la nuque, ce qui le mit instantanément hors de combat. Laissant là armes et corps inertes, il constata que le métro arrivait tout juste en bout de ligne et descendit avec discrétion. Surveillant sans cesse ses arrières, il entreprit de rejoindre à pied Stevensburgh, d'où il prendrait la Black Line pour le Nord avant de changer à Sheal Bridge pour la White et retrouver le coeur du Midtown.
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum