Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Invité
Invité

Un Mars, et ça repart !

le Dim 22 Mai - 22:09

Sifflotant dans la nuit noire, Le Joker n'était éclairé par cette heure tardive que par les pauvres lampadaires qui essayaient vainement de le rendre plus blafard que d'habitude, sans succès.
Sifflotant dans la nuit noire, Le Joker marchait de son allure folle, comme si à chaque pas il hésitait à l'endroit ou placer son pied sur le bitume; allure accentuée par son bras droit qui ballotait négligemment, comme pour altérer le poids de la mitraillette qu'il tenait en son bout.
Sifflotant dans la nuit noire, Le Joker n'était accompagné que de son ombre mais si l'on tendait bien l'oreille, on pouvait percevoir un léger rire entre les notes qu'il emmêlait au vent froid et humide balayant Gotham City.

L'homme ne savait quoi faire donc, car il est vrai qu'après un règlement de compte avec son associé, règlement de compte terminé à sa manière, il se faisait tard et surtout désert - mais cela ne suffisait pas au malfrat. D'un geste vif il décapsula une petite boîte orange et goba les quelques pilules blanches qui en sortait avant de pousser un soupir. Comprenez, il est difficile de sagement dormir alors que l'adrénaline commence doucement à vous piquer.

« I'm siiiin..ging in the rain ! Just siiiin.. »

Au fil des paroles, ce fut tantôt une balle, tantôt un cachet qui y passa et bientôt il fut à la hauteur d'une épicerie qui avait eu la mauvaise idée de rester ouverte toute la nuit. Poussant sans préavis la porte, son regard un tantinet trop réveillé à une heure du matin passée se posa sur un vendeur qui lui se réveilla aussitôt.

« I'm haaaaappy again ! »

A la place des petits coups de claquettes sur le sol, ce fut deux coups de feu sur l'employé.

« I'm lauuughing at clouds.. »

Tripotant les nombreuses boites de chewing-gum et visiblement mécontent du peu qu'il avait, Le Joker décida de vider son chargeur sur le cadavre avant d'ouvrir les paquets de gum et de les vider dessus, admirant le sang se mêler aux couleurs colorés des emballages et de ce qu'ils contenaient.
Pivotant sur le talon, il entreprit de visiter les rayonnages qui, il en était sûr, quoi qu'il achète n'allait pas coûter cher.

« So daaaaark.. »

Le paquet de chips qu'il tenait en main avait comme ouvert une fenêtre sur le rayon d'à côté et laissé voir les cheveux bruns d'une jeune fille qui décidément, ne connaissait rien à la musique.
Invité
Invité

Re: Un Mars, et ça repart !

le Sam 4 Juin - 3:59
    Lorsque vous êtes originaire de Houston, que vous n’avez à peine que dix-sept ans et qu’il fait d’ores et déjà nuit noir, il est très difficile de comprendre comment vous faites pour vous retrouver dans une épicerie de Gotham City ! Et pourtant, tel était le cas de notre chère Xilia…

    Sa présence en ces lieux ? Un mélange de voyage scolaire, un mélange de séjour obligatoire dans une sorte d’hôtel croisé avec une auberge de jeunesse, un mélange de fringale nocturne et d’insomnie qui la poussèrent à faire le mur. Oui, au final, la présence d’une adolescente on ne peut plus ordinaire, selon les apparences, dans une supérette à des centaines de kilomètres de chez elle n’avait, finalement, rien de bien compliquer en soi ! Certes, il est inutile de s’attarder sur les détails par lesquels elle n’avait aucunement le droit d’être là, à cette heure aussi tardive. Elle était loin d’avoir quartier libre et de jouir de sempiternelles permissions de sortie. Mais si vous pensez que c’est ce genre de petit ‘contre temps’ qui retiendra une personne telle que Xilia, alors là, vous vous fourrez le doigt dans l’œil !

    Soit ! Revenons-en à nos moutons… En apparence, tout était parfait ! Notre amie n’avait souffert d’aucune agression sur le chemin, le vendeur l’accueillit poliment en s’attardant quelque peu sur l’esquisse de ses formes mais sans plus. Les rayons étaient remplis et…. Il y avait même ce joyeux luron venant pénétrer la surface du magasin tout en chantonnant gaiement. Dis de la sorte, on pense à une scène idyllique dans papillon trois et les arc-en-ciel nous envoûte ! A ceci près que le tableau s’entâcha bien rapidement sous une pluie de coups de feu qui eurent pour effet de provoquer l’abaissement de Xilia, s’accroupissant en croisant les bras au-dessus de sa tête.
    Certes, à la vue de sa double vie, de sa double identité, cette réaction pouvait paraître puérile mais, lorsque vous êtes pris de la sorte par surprise…

    Laissant le contrecoup s’évaporer petit à petit, elle se redressa alors, arborant une allure plus fière que la position apeurée qui était sienne juste avant. Elle n’allait pas perdre son sang froid pour si peu ! D’autant plus qu’il ne s’agissait pas de la première rafale de coups de feu à laquelle elle assistait !
    Secouant légèrement sa tête, les poings serrés, c’est d’un pas décidé et tête baissée qu’elle se décida à se frayer un chemin à travers les rayonnages avec témérité, sans même réfléchir au fait que l’agresseur du soir pouvait encore être armé ou non… Voilà comment, on se rend compte qu’une beauté de l’enfance peut se transformer en véritable cauchemar… !

    Xilia – Quoi ? Un clown… ?!

    Arrivant à l’extrémité de l’allée où se trouvait présentement le Joker, notre extra-terrestre posant ses mains sur ses hanches tout en le regardant avec un certain dédain, ignorante du danger ou de la folie que ce dernier représentait.

    Xilia – Sans vouloir vous vexer, c’est très has been en plus d’être mauvais genre comme style !

Invité
Invité

Re: Un Mars, et ça repart !

le Sam 4 Juin - 15:36
« Un clown, un clown.. »

Passant sa langue sur ses lèvres rougeâtres, le Joker tourna sa tête vers la jeune téméraire qui avait de son propre chef contourné le maigre rayonnage qui les séparaient et qui auraient pu la protéger. De profil par rapport à elle, le criminel reposa calmement le paquet de chips maintenant éclaté sur une des nombreuses étagères de fer qui lui faisaient face. Prenant comme un fidèle client un paquet de sucreries, il en sortit une et croqua à pleines dents, dents jaunes qui allaient parfaitement avec la couleur chocolaté et caramélisée.
Il se décida enfin à accorder un peu plus d'importance à la "survivante" de cette visite surprise qui loin de se démonter avait les poings sur les hanches. La mitraillette dans la main droite et la barre chocolaté dans l'autre, le Joker avança de sa drôle d'allure vers elle jusqu'à n'être qu'à quelques centimètres de distance.

« As-tu déjà vu un clown avec un sourire pareil ? »dit-il en effleurant le coin des lèvres de la jeune fille du bout de son arme.

La sucrerie fut balancée d'un geste vif derrière lui tandis qu'il se redressait. Etrangement, plus il baissait son arme, plus son sourire s'accentuait. Car il est vrai que de trouver une adolescente si tard dans un quartier qui n'est pas des plus famé et qui de plus avait eu l'once de courage pour affronter l'âme folle de Gotham avait de quoi le réjouir. Avait elle aussi un grain qui dérangeait les engrenages sagement huilés, la rendant de ce fait insensible à une quelconque peur de l'inconnu, du danger, de la mort et donc du Joker en personne ?
Ce dernier cependant déchanta assez vite lorsqu'impromptument il leva son visage sans plus d'explication, de sa main ganté. Le cuir grinça légèrement, son visage se rapprochant de celui de la fille, exerçant une pression forte sur son menton avant de faire subir le même sort à son outil de mort qu'à la chose chimique et collante qu'était le Mars, soit en faisant voler la mitraillette vide loin derrière lui.

« Dis-moi.. Tu n'es pas d'ici hm ? »puis sans laisser le temps à la demoiselle de répondre « Ça serait dommage que tu partes de ce merveilleux château de cartes sans avoir fait le tour du propriétaire.. »
Contenu sponsorisé

Re: Un Mars, et ça repart !

Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum