Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Renommée : 13

Fiche RPG
Santé:
0/0  (0/0)
Endurance:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur

Shop

le Lun 23 Avr - 13:47
Trois ombres dansent sur les toits, elles vont comme le vent vers le vieux Gotham. Le frigo est plein de courants d'air, c'est le moment de le remplir.

Les Kawabungas n'ont jamais compris l'aliénation des hommes pour l'argent, ces bouts de papier et ces rondelles de métal sur lesquels se fonde leur société moderne. Les tortues troquent, les tortues ne vendent et n'achètent pas, elles échangent. Toutefois, aux yeux de la loi, c'est parfois d'abord du vol : les Kawabungas n'hésitent jamais à se procurer ce dont ils ont besoin, sans forcément entrer en contact avec le proprio qui s'estime alors brigandé. Pourtant, il sera toujours remboursé par les frangins, d'une façon ou d'une autre, il bénéficiera de leur service, sans même s'en rendre compte dans certains cas. Les tortues s'acquittent toujours de leurs dettes.

Les voici sur le toit de la superette de Jimmy. Ils ont un deal avec Jimmy : ils peuvent venir se servir une nuit par semaine en l'échange de quoi ils assurent la sécurité de l'établissement. Le système de vidéo surveillance et l'alarme du shop sont connectés au repère des tortues qui peuvent être sur place en moins de rien.

La vitre glisse, on déroule la corde et on descend sur du velours, fluide et précis. On allume les lampes torches et c'est chacun son rayon : Raph les protéines, Léo les surgelés, Donnie les fruits et légumes bio, et Mikey les glucides et lipides.

"Je m'occupe du sac de Mikey, j'avais hâte de tester toutes ces friandises bio."


"Pouha, c'est fadasse tes trucs, prends ta dose si tu veux, j'prends la mienne en pop corn."

"C'est toute une éducation du palais mon cher, tu devrais sevrer l'tien de tout ce sucre et ce sel que tu absorbes. Une fois sevré, tu goûterais aux merveilleuses saveurs 100% naturelles, plus subtiles et nuancées que tes grossiers arômes chimiques qui se ressemblent tous."

"Mouais."


"Prends-en pour moi Donnie."

Les sacs pleins, on remonte tranquillement, un peu moins légers mais tout aussi silencieux. En route vers la maison.
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum