Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Renommée : 87

Fiche RPG
Santé:
0/0  (0/0)
Endurance:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur

Need a light ? Yeahh...

le Mar 17 Avr - 23:47
Crimson Ash


Queensland Park - 20h26

Crimson Ash Theme 2

J'suis posé, sur un banc. Il pleut presque, j'ai un peu la pression, mais j'avais envie de l'faire au moins une fois : ressentir le suspense, la pulsation des entrailles qui t'écrases sur place comme une fourmi et te tétanise. Celle qu'il faut regarder dans les yeux, et défoncer sans mesure. Je mattais une nana plutôt mignonne, mais j'décide de la laisser passer. Le temps d'me dire que ma vie d'avant me manquait vraiment. Electrique. Un passé de chaos, de sang, de jouissance. J'avais beau avoir le cul bordé de primes, de chasseurs qui me cassaient les burnes assez franchement à jouer les héros, j'avais au moins pris l'habitude de vivre dans la fuite, l'esquive, le combat. Depuis deux ans que j'étais là, rien ne s'était passé. Des combats soit disant épiques du héros de la ville, Superman, un vieux type ultra balaise mais qui n'aurait pas tenu deux secondes face à Solarium ou Nekroniid. Ca ! Ouais, ça, c'était des héros qui faisaient vraiment peur. Pas des bourrins sans cervelle, mais des types qui pouvaient te faire passer une nuit blanche tellement que ton corps refuse d'arrêter de trembler. Le genre qui sait trouver ton point faible dès le premier regard. Le simple fait de voir leurs exploits et de savoir qu'ils choppaient les meilleurs pirates de l'univers un à un suffisait à faire frémir ma mêche. Ces fils de pute faisaient une compétition...

Ici, il n'y avait que lui. The Big S. D'autres clampins avaient l'air de tenir la chandelle de temps en temps, genre guest star, quand le gros et joli loup se tapait des branlettes on ne sait où.

Alors que j'réflechis, oui, ça arrive, je croise le regard d'une nouvelle nana mignonne. Presque familière, vu qu'elle dissimule un sourire timide. D'un mouvement brusque, j'me lève et me dirige vers elle sans même hésiter. Il existe un vieil adage sur Eledia, où je m'étais arrêté quelques mois après une grosse opération de pillage bien réussie : une seconde. C'est le temps qu'il faut pour se décider. Assez tôt pour ne pas réflechir, assez tard pour permettre de se lever et agir. J'l'aborde sur le côté. Règle numéro deux : on ne prend pas une fille par derrière. Du moins, pas avant ... enfin... vous voyez ce que je veux dire. Le backstab, c'est pour les voleurs ou les tapettes. Comme un con, j'fais le tour, pour la prendre à revers et jouer le numéro du type paumé.

"Hey ! Hum... << t'as vraiment un beau regard toi, hein ? Ca me donne presque envie de fondre, ici, maintenant.>> ah, euh désolé. Je parle ... mal votre ... langue..."

Elle pouffe de rire. L'Efuurien est une langue qui impressionne. Elle est plutôt jolie, difficile à concevoir ou imaginer pour un humain avant de l'entendre. Une fois que ce moment arrive, leur forme devient presque évidente. Enfin, c'est ce que m'a dit un musicien, récemment. C'est un artiste, faut l'croire. Bref, je continue à lui causer, mais elle à l'air pressée. Bah ouais, moi, j'avance pas. Y'a pas mieux pour s'imposer.

"Hum... j'voudrais... Vous sauriez où je peux ... trouver, oui, c'est ça, trouver une salle de concert ? Je suis musicien."

Je lui place un gros sourire. Le mot fatal. "Musicien". Non ? L'artiste souffrant ! Ca pète normalement. Accompagné du genre de smile colgate qu'on voit qu'à la télé, ajouté a ma gueule de psychopathe. Le chaud et le froid, le blanc et le noir. Forcément, elle craque ! Mais pourtant, elle avance toujours...

"Vers le centre ville, y'a plein de bar sympas !"

Quoi ?! Elle m'indique une direction sans même regarder, genre "casse-toi pauv' con" ! J'fais la gueule. Enfin, la moue. Une tête un peu drôle qui donnerait envie de me faire un calin pour me consoler. Une de paumée, dix de rechoppées, hein ?

De la fumée s'échappe de mon poing. Ma main se grise de cendres à l'incandescence noire. Je souris. Je remet la mèche de ma crête de punk, et lève lentement la main pour concentrer plus facilement toute la puissance que j'essayais de réunir ici.

<< Hahahaha !

...Bon...

J'vais commencer maintenant, hein ? >>


Sans lui laisser le temps de se retourner, sans laisser le temps à qui que ce soit de me voir, je créé une détonation d'énergie. Une détonation, c'est pas sale comme une déflagration. C'est supérieur à la vitesse du son. J'allais jouer la carte de la bonne grosse diversion qui devra faire la une demain. Le genre d'événement mystérieux qui préparera mon arrivée, qui ira foutre un inspecteur sur mon dos... Non ! Une brigade entière...

Queensland Park ?
Target 1
Bye bye

Les arbres sont bouleversés. Pau'v choux. Sur cinquante mètres, tout ce qui bouge se fait souffler et crâme en une fraction de seconde. J'suis pas très écolo. Un son, celui du silence. Mon préféré, seulement quand il est suivi d'un gros bordel. Non, pas encore les cris, les alertes, ou Super S. Non, juste le silence, le vrai. Sans les oiseaux ou les rires des après midi d'été. Je flingue pour le plaisir ? Non. Il n'y a au pire que deux ou trois morts, à cette heure ci. J'aurais pu exploser en plein jour et faire un carnage, mais je ne veux pas qu'on me haïsse trop vite. Il faut me craindre, comme Edan Low ou Clab Pon Pyëhrcer. Et pour ça, il faut être progressif. Crescendo. De l'intro à l'outro. Du prologue au générique de fin explosif. Ici, leurs quelques âmes serviront ma cause. Oui... Tuer n'est pas forcément un loisir. C'est une nécessité de guerrier. Je veux qu'on me remarque. Et à défaut de pouvoir aider - j'ai déjà tenté pendant quelques mois en vain - je peux semer la peur. Je veux rentrer chez moi, et qu'on m'y expédie avec plaisir. J'prend la voie rapide. Oui, on ne pourra pas me tuer, je me reformerai toujours un moment ou l'autre à partir d'un fragment de cendres d'antimatière. On ne pourra pas me vaincre très longtemps. L'eau ? Ouais, l'eau. J'ai appris à la fuir. La glace ? Je trouverais mon chemin dans le moindre sillon d'air, le moindre atome oxydable. La seule alternative qu'ils auront sera de céder et de m'obéir, sagement.

Et pour ca...

Je dois devenir l'ennemi public numéro 1.







avatar
Renommée : 87

Fiche RPG
Santé:
0/0  (0/0)
Endurance:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Need a light ? Yeahh...

le Mer 18 Avr - 23:15
Crimson Ash - JET DE DES




Crimson Ash Theme 2




Jet du Destin 1 : Combien de Morts ?

Jet du Destin 2 : Combien de Blessés ?

Jet du Destin 3 : Combien de Témoins ?




滅亡してある !!!!







avatar
Renommée : 842

Fiche RPG
Santé:
0/0  (0/0)
Endurance:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateurhttp://justiceuniverse.jdrforum.net

Re: Need a light ? Yeahh...

le Mer 18 Avr - 23:15
Le membre 'Crimson Ash' a effectué l'action suivante : Destinée

'Dés de Réussite' :

Résultat :
avatar
Renommée : 87

Fiche RPG
Santé:
0/0  (0/0)
Endurance:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Need a light ? Yeahh...

le Jeu 19 Avr - 1:06
Crimson Ash


Queensland Park - 20h26

Crimson Ash Theme 2

Oooooh... Merde.

Franchement. J'avais prévu deux ou trois pauv' promeneurs, la pauv' nanas qui m'avait foutu un rateau, puis des clodos. La Terre à plein de clodos et s'en branle éperdument. Mais putain, ma balade de débrief' était bien trop macabre. En plus du corps de la pauvre nana, je découvre une bande de jeunes qui s'étaient réunis autour d'une statue géante de Sup's. Un promeneur, apparemment avec des restes de chien, et d'autres amas que je parviens pas trop à reconnaitre avec le feu qui fini de les consummer. Au moins, ils n'auront rien eu le temps de voir venir. Ca m'rappelle le pillage au Black Booth. Trois cent cadavres fumants, une bataille de dix jours. Aucun mort dans notre équipage. Un putain de massacre qui m'a laissé une sacré dose de souvenirs bien chargée. La gueule d'Erilys quand elle me voyait créer mes nuages toxiques et quand elle s'est rendue compte qu'elle avait oublié son masque dans le vaisseau... Hahahaha !

Classic.

Soudain, je remarque au loin un attroupement. Ils braquent des téléphones, les appareils humains qui jouent un rôle d'OmniTool si j'ai bien compris. Ils leur permet de communiquer dans le monde entier en une fraction de seconde. Je sens que les choses se compliquent un peu trop rapidement pour moi. Si j'me tirais pas rapidement, j'allais me faire chopper par un super héros avec pile le bon pouvoir pile au bon moment avant même d'avoir posé les bases de mon mythe... Non... Je devais briller encore un peu plus. Aller à la partie deux de mon plan qui d'ailleurs n'avait pas la moindre issue de secours. C'était de toute façon pas vraiment mon genre. Je fais disparaître mon corps dans les amas de fumée, et forme une masse qui ne laissait apparaître que ma bouche, version XXL ou Cheschire cat, un air monstrueux.

"Hey, les suceurs de bite, cette ville à un nouveau boss ! Dites à Superman de ranger son armure de héros au placard, et appelez moi Red Dust ! Je suis l'augure de la mort pour tous ceux qui ne sauront se plier à mes objectifs..."

Oui, j'avais préparé cette phrase dans ma tête pendant des heures, sur le banc. SI si, si vous avez suivi l'histoire, c'est au début là, avant de tout péter. Histoire d'avoir une diction parfaite, je parle assez lentement.

"... Je veux que les plus grand scientifiques et ingénieurs de la ville soient prêts, dans un semaine, à répondre à mes exigences. S'ils ne les satisfaire pas, je serais obligé de détruire encore une autre partie de la ville, au hasard..."

*Facepalm*

Putain ! J'avais fait une faute débile. Du coup, je perdais un peu ma concentration et la formation que j'avais créé avec la fumée disparaissait elle aussi. J'avais encore deux trois trucs à dire, mais si je redébarquait, j'étais sûr de planter mon effet dramatique. Du coup, j'me tire. Vu que la fumée se barre dans l'air, c'est vraiment facile de se disperser dans le ciel et de se reformer plus loin. J'me reconstitue en haut du premier toit assez haut que je vois, et observe la scène au loin. Un petit cratère, du feu, des pompiers et des keufs. Plein de gens autour. J'avais fait mon p'tit effet. Le seul problème, c'est que certains avaient peut être vu mon visage. J'en étais pas trop sûr, mais je n'allais pas faire la fine bouche.

Ca serait toujours de la pub en plus.





Contenu sponsorisé

Re: Need a light ? Yeahh...

Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum