Partagez | 
 

 No country for the rich man — Jack Prey

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
D'Arcy Spider
Mauvais - Dominateur
avatar

Renommée : 30

Fiche RPG
XP:
7/40  (7/40)
Santé:
0/0  (0/0)
Endurance:
0/0  (0/0)

MessageSujet: No country for the rich man — Jack Prey   Mer 4 Avr - 10:09

Nuisette Gucci. Peignoir blanc et chaud, tout en fourrure de renard. Allongée sur son lit, elle sirotait distraitement une coupe de champagne. Tournant lentement les pages, elle lisait attentivement un livre. Ecorné, déchiré à quelques endroits, à quelques pauvres bouts qui autrefois formaient des coins dans un angle droit parfait, et net. Il y avait des tâches sur les pages ainsi que la couverture même du livre. De café principalement, en tout cas, c’était un beau cercle d’un marron profond que l’on pouvait distinctement identifier comme tel, masquant légèrement le titre. Fondation, d’Isaac Asimov.
Premier tome d’une trilogie qui ensuite donnera lieu à de véritables chroniques, ou du moins, une histoire complète, structurée. Une chose véritable, presque palpable du bout des doigts, là, aussi sûrement que le verre de la flute d’alcool. Oui, D’Arcy n’avait qu’à fermer les yeux pour tout s’imaginer. Elle avait lut tellement de fois le livre qu’elle pouvait prévoir chaque action à chaque page, chaque dialogue, chaque relation entre les personnages en fonction du déroulement de l’histoire. La belle pouvait faire comme beaucoup d’autres amoureux de livres comme une prédiction de ce qui va se passer avant même de tourner une nouvelle fois la page, comme si, oh, comme si chaque lecture était nouvelle. Comme si elle, elle arriver à donner un nouveau souffle à cette trame usée et décortiquée maintes fois.

De part ses origines et sa famille, il n’était pas forcément très important de lire des classiques, ou simplement pour sa culture personnelle, encore moins pour faire passer le temps. La jeune femme se souvenait de voir sa mère, parfois, lire des livres qui étaient au final toujours les mêmes et elle en avait tiré la conclusion – avec toute la naïveté dont les enfants sont capables – que si on lisait, ce ne devait être qu’un ouvrage, qu’une seule œuvre. Le tout qu’était cette seule référence était en réalité un rien incommensurable, mais il fallait avouer que même à ses vingt-trois ans, elle ne s’en rendait pas vraiment compte. C’est pour cela que, tout comme son chat totalement éclopé et dégarni, Fondation était le seul qu’elle ai jamais lut. Et comme avec appétit, elle le dévorait une fois de plus, remplaçant ses envies purement physique par cette espèce d’illogisme qui la guidait.

Portant une nouvelle fois la coupe à ses lèvres, elle fut cependant interrompue par un petit son. Sur ses genoux, son ordinateur indiquait via une petite pastille l’arrivée d’un nouveau mail. Haussant les épaules, elle se remit à sa lecture avant que deux minutes plus tard, elle fut une fois de plus dérangée. Un second mail venait d’être reçu. Posant son livre contre le lit à la page ou elle s’était arrêtée, elle se résigna à regarder qui osait l’importuner. La seule raison pour laquelle elle avait son laptop avec elle était juste pour qu’il émette une douce musique de fond – et non pas cet agaçant bruit qui vous obligeait presque à checker ce qu’il alerte. Cependant, elle se concentra un minimum lorsqu’elle vit le nom de l’envoyeur. Jack Prey. Deux mails de son patron. Ça ne se présentait pas vraiment bien, surtout à dix heures du soir passées. Avait-il un problème ? Pourquoi ne pas simplement l’avoir appelée ? En tout cas, celui-ci lui demandait de venir le voir chez lui. Il n’y avait rien de spécialement indiqué.

Mettant un t-shirt et une jean par dessus sa chemise de nuit, elle se dit que son service était finit. Enfilant une grosse veste en cuir et les chaussures à l’allure militaire fabriquées par la Prey, elle espéra qu’il allait le payer pour ces horaires supplémentaires.

Dix minutes plus tard à peine, elle arriva devant son immeuble et monta à son étage. Sonna. Attendit. Sonna de nouveau. Attendit. Ouvrit la porte avec son double, surveillance protégée oblige, et sortit un pistolet. Tout paraissait normal jusqu’à ce que.. Jack apparaisse dans l’embrasure d’une porte. Il n’y avait aucun danger, juste son patron qui devenait sourd.

— Bonsoir Jack, il y a un problème ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jack Prey
Egoïste - Indépendant
avatar

Renommée : 113

Fiche RPG
XP:
0/40  (0/40)
Santé:
300/300  (300/300)
Endurance:
300/300  (300/300)

MessageSujet: Re: No country for the rich man — Jack Prey   Jeu 26 Avr - 19:39



Jack Prey - Un Monstre à Paris...

Jack était en train de faire ses valises. Dans le salon était empilé plusieurs feuilles de formulaires et la table tactile était en train d'en charger les information. Sans ce retourner vers D'Arcy, Prey lui répondit d'un ton qui trahissait une certaine excitation peut commune chez lui.


- D'Arcy, nous avons de gros problèmes dans la cellule Européenne. Encore des Justiciers qui nous font des excès de zèle. Bref la cellule est totalement paralysé, je part ce soir et je ne pense pas rentrer d'ici quelque temps.


Cette fois Prey ce retourna et regarda la femme de haut en bas. Il ne croyait pas vraiment à ce qu'il allait faire, mais Spider était l'agent la plus gradée de la Section Gotham, et il ne pouvait laisser les rennes qu'à elle.


- Je te demanderait de signer les papiers ce trouvant sur cette table.


Jack lui tendit son stylo personnel, Un Mont-Blanc fait de nacre noir au reflet chromée.


- Il te donnerons les pleins pouvoirs sur la section Prey à Gotham.


L'homme ce rapprocha de la jeune femme. Il s’arrêta juste à bonne distance pour qu'elle ne puisse pas éviter son regard. Celui-ci était froid et dur. Il avait en cette soirée une flamme toute particulière le rendant glacial et terrifiant.


- Je peut vous faire confiance, agent Spider ? Cela implique un total détachement du groupe de ton père. Tu deviens la personnalité la plus importante de Prey Industries à partir de ce jour.


Jack était d'un côté apeuré de laisser ainsi la vie de tout ses hommes au main de l'esprit fragile et complexe de l'agent Spider. Néanmoins il était rassuré quand à son efficacité; ce n'était pas pour rien qu'elle était devenue la Reine Noire.
En tout cas il ne la laisserait certainement pas agir sans surveillance. La plupart des hommes en qui Prey avait confiance avait reçu des information très précise sur les action qu'il devrait menait non seulement envers D'Arcy mais aussi Batman, le Mystérieux Oscar ou encore Harley Quinn. Chacun d'entre aurait le droit à un traitement particulier...


¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤



Action Rp





Points de Vie : Complets
Points d'Endurance : Complets








Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
D'Arcy Spider
Mauvais - Dominateur
avatar

Renommée : 30

Fiche RPG
XP:
7/40  (7/40)
Santé:
0/0  (0/0)
Endurance:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: No country for the rich man — Jack Prey   Ven 27 Avr - 3:29

Non, il n'y avait pas de problème. Elle aurait du rester calée sous sa couette puisqu'en plus, Prey n'avait visiblement aucune boisson à lui servir. Quel manque d'attention pour un membre aussi sérieux qu'elle.

— D'Arcy, nous avons de gros problèmes dans la cellule Européenne. Encore des Justiciers qui nous font des excès de zèle. Bref la cellule est totalement paralysé, je part ce soir et je ne pense pas rentrer d'ici quelque temps. Je te demanderais de signer les papiers ce trouvant sur cette table.


Alors qu'elle rangeait son arme, la brune écoutait ça d'une oreille distraite sans vraiment comprendre ce qui nécessitait son déplacement. Peut-être voulait-il qu'elle prenne le courrier à sa place ? Redressant la tête, elle avança en direction dudit bureau et pris délicatement un stylo qui devait largement couter le prix des meilleurs folies à dépenser. Mais non, le patron de la Prey Indus préférait investir dans les stylos, ce qui était plus raisonnable. Mouais.
Le débouchant, tout en réprimant l'envie de garder le bouchon dans sa poche, elle commença à lire en diagonale ce qui semblait être une sorte de contrat. Elle n'y comprenait pas grand chose, mais déjà, elle commençait à coucher sa signature en bas du document.

— Il te donnerons les pleins pouvoirs sur la section Prey à Gotham.
— Je.


Elle rebouchonna le stylo plume et regarda son patron. Avec encore en bouche le goût acide du champagne, elle se serait crue dans un petit rêve éveillé, et c'est pour cela que lentement, son regard se posa sur ces lignes imprimées qui soudainement, semblaient prendre de l'importance. Mais surtout, une consistance. Quelque chose de réel.
Nouveau regard vers Jack avec comme seule réponse, sa froide prestance. Elle n'osait même pas sourire.

— Je peux vous faire confiance, agent Spider ? Cela implique un total détachement du groupe de ton père. Tu deviens la personnalité la plus importante de Prey Industries à partir de ce jour.


Le stylo glissa de sa main pour tomber sur le parquet impeccable en un bruit sourd. Elle ne pouvait pas se décrocher de son regard. Comme s'il savait quelque chose. Comme s'il avait toujours pressenti cette étape qu'à présent, D'Arcy pouvait toucher du bouts des doigts. Il n'aimait pas ça. Du moins, c'était ce que la jeune femme imaginait tandis qu'elle sentait ses chevilles gonfler. Relevant le menton, c'était à son tour de toiser l'homme qui à présent, n'était plus grand-chose dans Gotham.

— J'imagine oui. Tu peux me faire confiance.


J'imagine.. Elle tendis une main à ce qui était désormais son prédécesseur.

— Et ton départ est à quelle heure ? Que je ne fasse pas un conférence de presse alors que tu es encore en ville.
Ça ferait mauvais genre.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: No country for the rich man — Jack Prey   

Revenir en haut Aller en bas
 
No country for the rich man — Jack Prey
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Technique du Jeune Jack
» rescue Jack Russel
» This is how you develop a country by research and development.
» Coco Country Band
» Jack Skellington

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Justice Universe :: Justice City :: Burnley-
Sauter vers:  
Se rendre sur le portail TourDeJeuVoir les explications de cet anneau sur le site TourdeJeuVoir la liste des jeux de cet anneauPour avoir un jeu de cet anneau au hasardPour voir le jeu précédent de cet anneauPour voir le jeu suivant de cet anneau Licence Creative Commons
DC UNIVERSE and all related characters and elements are trademarks of and © DC Comics.
Justice Universe est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution
Pas d'Utilisation Commerciale - Partage à l'Identique 3.0 non transposé
.


Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit