Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Renommée : 662

Fiche RPG
Santé:
0/0  (0/0)
Endurance:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur

[Salle Commune] Arkham, ses bastons, ses fous

le Mer 21 Mar - 16:38
MJ


Les détenus traînent des pieds. Dans la salle de sécurité minimum, on regroupe les détenus pas forcément trop compliqués à gérer. Des psychopathes doux comme des agneaux tant qu'ils ne voient pas une vieille dame, un cadavre, un enfant, ou tout autre objet de leurs fantasmes déplacés dans une société saine. Gotham. Depuis quand la société de Gotham était saine ? Dans tous les cas, les moins sains des saints étaient là. Du moins, les plus saints des moins sains. Vous comprenez pas trop ? Pas grave.

Pour faire simple, on était dans une zone peu protégée, remplie de criminels sans envergure qui n'avaient même pas besoin d'être menottés pour se balader dans la salle commune. De petites bagarres à l'heure de la ronde. Des rondelles effleurées à l'heure des douches. Des douches crades. Des crados dedans. La prison américaine par excellence, sans les guest-stars pour l'illuminer.

Là, tout de suite, c'est l'heure de la récré. Le seul moment après les repas, les tests psychologiques et les douches où on était hors des cellules capitonnées. Tout le monde jouait aux cartes, se battait gentiment pour une clope, gueulait le nom d'une porn star avec des airs de dément ou pleuraient en caressant un chien qui n'est pas là. Une maison de fous.

Puis il y avait Hector Burlez. Le type qu'on aime pas croiser dans la rue mais qui ne faisait pas trop tâche à Arkham. Il avait évité Blackgate et avait raccourci sa peine de 20 à 10 ans de prison pour viols en série en prétendant être fou. C'était par simple plaisir. Il n'était pas assez doué pour draguer, pas assez riche pour payer, alors violer était plus facile, peut être.

Puis soudain, Hector croise le regard d'un type pas très farouche. Un nouveau.

"Hey toi... T'es qui ? Tu viens d'où ?"

Les gens arrêtent spontanément leurs activités pour observer le nouveau venu.

"Putain, j't'ai causé vieille merde. T'es qui ?"

Dans la prison, il fallait se faire respecter. Pas forcément en faisant n'importe quoi, en bouffant le premier venu ou je ne sais quoi.

Mais simplement en sachant quelle était sa place.





HRP:
Tu ne parviens pas à te transformer à volonté pour le moment. Tu dois attendre d'être trop énervé et de secréter assez d'Adrénaline pour activer ta métamorphose. Je te dirais quand tu le pourras.





Invité
Invité

Re: [Salle Commune] Arkham, ses bastons, ses fous

le Mer 21 Mar - 17:19
L'un des meilleur moments de la journée la récrée, le seul endroit ou on est libre, mais il faut faire attention, ne pas provoquer les "roi" de la cour. Il fallait soigneusement les éviter, et ne pas croiser leur regard pendant un millième de seconde, sinon baston. je n'était it pas très fort en baston mais pas nul non plus, j'était comme la plupart des gens moyens. La baston ici a arkham était particulière, c'était des duels de un contre un ou cinq contre deux, mais jamais de duels équitable sauf quelque rare fois.
Durant les pause je resté dans un coin a observer tout ce qui se passer autours de moi, bagarre, jeux de carte, discussion, etc ... En ce moment je n'arriver pas a contrôler mes transformation, lorsque que l'homme vert et venue se fut une des rare fois ou je me suis transformer de moi même. J'ai remarquer que la transformation se provoque lorsque je suis énerver ou stresser. Comme si mon cerveau me transformer pour survire ce qui réveille mon instinct de survie. Un instinct qui sommeil en nous tous, un instinct primordiale, comme le sens de l'orientation,etc...
Quand je vis un homme s'approcher de moi et il dit :

"Hey toi... T'es qui ? Tu viens d'où ?
Après ces mot tout le monde s'approcha de nous deux, comme si une bagarre aller éclater.
Putain, j't'ai causé vieille merde. T'es qui ?

Bon voilà je vais le tuer lui, mais il y'a un problème, mon cerveau me traduit ces parôle comme une simple insulte et ne ce sent pas menacer. Je vais devoir faire sans mon autre moi.

D'un je suis Brandon Connor, biologiste, un être plus intelligent que toi. Et de deux c'est toi la merde, connard !
Après ces mot je m'avança vers lui et je le poussa.
avatar
Renommée : 662

Fiche RPG
Santé:
0/0  (0/0)
Endurance:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur

Re: [Salle Commune] Arkham, ses bastons, ses fous

le Mer 21 Mar - 17:39
MJ




Le regard du type brillait.

Pas d'intelligence, mais par une espèce de sens primaire qui le menait vers une imparable colère. Il avait eu ce qu'il voulait. Il allait avoir droit à une baston en bonne et dû forme.

"Tu m'pousses ? T'es malade toi !"

Alors que les gens s'attroupent autour de lui, il choppe une chaise et vient l'éclater sur la tronche de Brandon totalement inconscient qu'il n'est jamais bon de perdre son bon sens quand on ne sait pas où on est et quand on ne maîtrise pas son alter-ego.

Brandon est un prof. Pas un commando. Brandon est un généticien. Pas Killer Croc. Alors que le coup le déstabilisa, lui laissant à peine le temps de réaliser ce qui se passait, qu'Hector enchaîna d'un coup de poing puissant qui le fit s’aplatir sur le sol comme une crêpe.

Alors que les gardes surpris de voir Hector s'énerver autant se préparent à ramasser leurs bâton électriques, Hector saisit la chaise et se prépare à l’enfoncer dans le visage du pauvre Brandon.

Sa colère est désormais palpable. Tout le monde crie.

"Je vais te dégommer comme un putain de morceau de glace ! Et quand tu seras bien pillé, je reviendrais te défoncer la gueule et le cul, encore et encore ! Enfoiré !"

Il est devenu fou comme ceux qui l'entourent. Mais le pauvre Brandon n'arrive pas à se transformer. Tétanisé par la peur, il sent l'adrénaline commencer à faire effet, mais cela tardait plus que d'habitude...

Il était en danger.


HRP:
Mauvais choix de l'avoir poussé ! Maintenant il t'attaque avec l'initiative alors que tu ne sais pas vraiment te battre. Tu ne peux pas encore te transformer :p




Invité
Invité

Re: [Salle Commune] Arkham, ses bastons, ses fous

le Mer 21 Mar - 18:18
A peine je venais de le pousser, que sa réponse, fut immédiates. Que ce babouin primitif, réagis violemment :

Tu m'pousses ? T'es malade toi !

Pas moins que toi connard je pensais, mais je ne me fait pas d'illusion je suis un professeur de biologie pas un catcheur. Cert je me suis battu quelque fois, mais je ne suis pas un expert en art martial, boxe, catch et j'en passe. Quand il parti chercher une chaise, une fois celle si dans ces mains, il arriva vers moi et me l'éclata sur moi.

AAAAAAAAAAHHHHHHHHHHHHH

La douleur était énorme, ce singe venait de m'assommer, j'était presque dans les vannes mais il en faut plus pour venir a bout de moi. Mais il m'enchaîna avec une droite bien placé, ce qui me fit tombé par terre. Cette homme devait être un assassin, violeur ou n'importe quoi mais pas un fou. Un fou m’aurais sauté dessus mordu et serait plus faible. Il a du venir a Arkham pour éviter la taule.
A moitié dans les vapes sa me rappelle un des mes combats fasse a un loubard, il m'avait bien amocher, mais j'avais gagné. Je comptais rééditer le même exploit. Et une question que font les gardes, pourquoi il n'intervienne pas. Quand le taré reprit la chaise, et me dit :

Je vais te dégommer comme un putain de morceau de glace ! Et quand tu seras bien pillé, je reviendrais te défoncer la gueule et le cul, encore et encore ! Enfoiré !

Je senti une grande colère en moi monté dans peut de temps elle allez exploser, ma tête aussi, si je ne me transforme pas. Je vais te démonter fils de pute je pensa.

avatar
Renommée : 662

Fiche RPG
Santé:
0/0  (0/0)
Endurance:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur

Re: [Salle Commune] Arkham, ses bastons, ses fous

le Mer 21 Mar - 18:48
MJ




Alors qu'Hector respirait et fulminait, un garde vient enfin dans la salle. Alors que le combat aurait pu s'arrêter là, Hector bouscule le garde, se saisit de son bâton, et se met à le tabasser avant de hurler :

"Cette prison est à moi ! Je suis votre Dieu à tous ! Bande de rats !"

Il cherchait une chose : monter en grade. Passer au rang supérieur, et rejoindre les vrais pontes, les vrais durs. Ceux qui allaient lui permettre d'avoir une meilleur vie une fois sortie de taule. Ou bien ceux qui savent s'évader, comme le Joker et le Pingouin. Il comptait clairement sur eux pour se frayer un chemin vers la sortie.

Il s’intéressa à nouveau à Brandon. Au sol. Il fallait lui mettre le coup de grâce. Le tuer allait lui permettre de définitivement asseoir sa réputation, lui donner le renom dont il avait besoin pour pouvoir s'assurer une vie de succès et de viols impunis une fois sorti. Tout pour éviter Blackgate et la souffrance de ceux qu'on appelait les "pointeurs" pour leurs méfaits...

La matraque en main, il règle l'intensité électrique à fond. Il veut tuer Brandon, et se prépare à faire son forfait, quand son regard se posa sur le crâne de Brandon. Des veines plus grosses, un corps qui se crispe. Que se passait il, bordel ?!



HRP:
Have Fun Smile




Invité
Invité

Re: [Salle Commune] Arkham, ses bastons, ses fous

le Mer 21 Mar - 19:51
AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHH

Et voila il m'avait chercher donc je me transforme, la mâchoires s'allonge, des griffe sorte des doigts, les écailles refont surface, les dent devienne des crocs, une queue se forme. Je me transforme en une bête de 6 mètres de long pour 3m 40 de haut, 1 tonne, un colosse je suis devenue. J'allais le tuer je vais tuer ce fous, il a osé me provoquer maintenant il vas payer.

Tout les prisonnier c'était éloigné de moi, seul c'est homme reste face moi tétanisé par la peur, il ne savait pas que son destin était figé. Mais j'allais m'amusé un peu avec lui avant. Je lui dis :

Tu vas faire quoi maintenant hein ? je vais te tuer, et ensuite je te dévorerais. ROAAAAAAAAAAAAAAAR !

Je le prit avec mes mains je le souleva et le balança contre le mur, on entendit un gros BOUM dans la salle. L'homme c'était cassé le bras sur le coup il se releva, a moitié sonné, que je couru vers lui et je le saisit avec ma mâchoire. L'homme se hurlais le martyre, puis je décida d'en finir avec lui, en un claquement de mâchoire, je le coupa en deux, son corps tomba sur le sol. Je pris une partie du corps et je l'avala en un coup. Dans ma folies meurtrière, je tua avec mes griffes trois autres hommes. Et je cria a tout les hommes :

Ecouter moi bien, a partir de maintenant, vous m’obéirez sinon je vous tuerais ou je vous mangerais c'est compris ! pour les effrayer je poussa un hurlement :

RRRRRRRROOOOOOOAAAAAAARRRRRRR

Quand je vis les gardes arriver vers moi, je repris ma forme humaine.
avatar
Renommée : 662

Fiche RPG
Santé:
0/0  (0/0)
Endurance:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur

Re: [Salle Commune] Arkham, ses bastons, ses fous

le Mer 21 Mar - 21:01
MJ



Alors que l'assistance reste pantois devant tant de fureur et d'horreur, les gardes entrent en masse, déployant des boucliers et bâtons tazer. Alors que l'homme n'était à Arkham que pour quelques jours, le temps de faire des tests, mesurer son agressivité et le niveau de danger qu'il représentait, il venait déjà de faire deux morts et deux blessés graves. Des innocents, probablement, au vu de la gravité de leur sort et la violence de leur bourreau.

Sans pitié, sans attente, Brandon reçoit avant même de se retranformer un coup de Flashball dans le dos. Aussitôt devenu humain par sa propre volonté, il reçoit une salve de coups qui lui cassent une cote, dans la foulée. Avant même d'avoir le temps de récupérer, des hommes s'abattent sur lui, et le tabassent sans prendre le temps de mesurer l'impact de leurs coups :

"Vite, contrôlez le. Il ne doit surtout pas se retransformer ! On aurait dû le mettre avec les autres bordel !"

Roué de coup, le temps semblait une éternité. La douleur des frappes électriques, les hurlements des pensionnaires sous le choc, les jappements furieux des gardes enchaînant leurs frappes sans cesser. Du moins, ils cessèrent d'eux mêmes quand ils remarquèrent que le crâne de leur cible laissait émaner du sang, et que son corps ressemblait à un tas de bouilli...

"Appelez les médecin d'urgence. Et après ça, appliquez les mêmes protocoles que pour Killer Croc... Il faut s'assurer qu'il ne recommence jamais !"



HRP:
Alors que tu devais être relâché, tu passes finalement en Haute Sécurité. Mais à cause de ta furie meurtrière qui t'a fait attaquer des Innocents, tu as été roué de coups sérieusement.

Conséquences :
- Tu perds définitivement 2 points de Résistance pendant un mois (IRL).
- Tu gagnes 10 points de Renommée.
- Tu gagnes 10 points d'Infamie - Pègre (règle en cours de construction, mais tu verras que ca sera utile plus tard).
- Tu es placé en Zone de Haute Sécurité juste à côté de la Cellule de Two-Face. Tu subiras chaque matin des examens rigoureux et douloureux jusqu'à ce qu'ils parviennent à comprendre comment te faire ré-freiner ta transformation.




Contenu sponsorisé

Re: [Salle Commune] Arkham, ses bastons, ses fous

Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum