Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Renommée : 842

Fiche RPG
Santé:
0/0  (0/0)
Endurance:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateurhttp://justiceuniverse.jdrforum.net

[Review - Film Animé] Justice League - Doom

le Dim 4 Mar - 14:00




Justice League - Doom



Review Film Animé


Basé sur un arc écrit par Marc Waid en 2000 ("Tower of Babel"), "Justice League Doom" pose encore une fois la question fascinante du rapport entre humains et méta-humains, et plus précisément la défiance qui les relie. Forcément, voir émerger des être capables de soulever des camions ou courir à la vitesse du son pose de nombreux problèmes d'insécurité pour ceux qui peuvent, ainsi, être vite dépassés. Mais ce qu'il y a de plus excitant, disons le clairement, c'est bien sûr que la suspicion habituellement extérieure (Cadmus, etc...) vient cette fois de l'intérieur même de la Ligue : (semi-spoiler alert : je ne dévoile rien de l'intrigue principale, mais je peux peut-être vous retirer le plaisir de ce qui n'est révélé clairement aux néophytes en "Batmanophilie" qu'au milieu du film) Batman, seul humain sans pouvoirs de la Ligue originelle, met secrètement en place des contre-mesures pour contrer chacun de ses alliés s'ils venaient, un jour, à se retourner contre la ligue et les idéaux de Justice qu'ils véhiculent. Mais Batman n'est pas devin. Pour déterminer ces contre-mesures, Batman a abusé de la confiance de chacun en analysant au fil de leurs aventures leurs faiblesses et forces. Mais forcément, le scénario ne s'arrête pas là.



Le grand intérêt du scénario offert et adapté par le regretté Dwayne McDuffie (décédé juste après avoir livré le scénario, Dwayne était l'auteur de nombreuses oeuvres et scénarios du monde des DC Comics, et est notamment le créateur de Statix), c'est le vol de ces mêmes plans par Mirrormaster, habilement entré dans la Batcave pour le compte de Vandal Savage, l'homme préhistorique immortel. Dans son désir de conquête, Vandal Savage mis au point un plan pour se débarrasser de chacun des membres de la Ligue des Justiciers : en faisant appel à leurs ennemis respectifs (Batamn vs Bane, Wonderwoman vs Cheetah, Superman vs Metallo, etc...), chaque contre-mesure sera mise en oeuvre pour se débarrasser des protecteurs de l'Amérique et plonger le monde dans le Chaos, dans le DOOM promis.



La méfiance qui remue pourtant tout le monde est, il me semble, méritée. A de nombreuses reprises, chaque membre sera contrôlé ou sera amené à affronter ses propres alliés un moment ou l'autre. Qu'il s'agisse d'un membre contrôlé par Grodd, Despero, Starro, ou par une autre manière. Nous sommes donc forcés de nous demander si ces plans, déjà évoqués de nombreuses fois par le passé dans d'autres oeuvres, ont réellement si peu lieu d'être. La question se pose surtout sur leur accessibilité. Si une machine de la Lexcorp a pu si facilement en prendre possession, Batman devrait peut être se contenter de les cacher un peu mieux. Et pire encore, comment Luthor ou Savage à t'il pris connaissance de ces contre-mesure et comment a t'il pu développer un algorithme pour briser la sécurité de l'ordinateur de Batman et prendre ces plans spécifiques ? On peut multiplier les questions à l'infini, car l'oeuvre possède de nombreux points de réflexions.

8,5/10Pour faire court et simple, ce film animé est clairement parmi mes préféré, par le chaos du scénario, mais aussi pour la qualité de Dwayne McDuffie pour utiliser les compétences de chacun. Rien n'est oublié : la résistance de Superman, la vitesse de Flash, l'intelligence de Batman, le rôle de Cyborg, chacun semble employer et jouer son rôle avec bon sens. De nombreux personnages peu connus sont aussi mis en avant : Martian Manhunter et Cyborg. Considéré comme un "Superman bis", Martian Manhunter prend plus de richesse en nous montrant une partie de sa vie d'homme. Il n'a pas une seule identité, comme Clark Kent. Il en possède une infinité, à partout dans le monde, à mesure de ses voyages et rencontres. Pour Cyborg, on se contente de le voir hésiter à affirmer son rôle dans la ligue, mais jouer un rôle d'Outsider efficace. Dommage que Dwayne ne pourra donc plus nous offrir plus de films du type.








¤
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum