Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Renommée : 45

Fiche RPG
Santé:
0/0  (0/0)
Endurance:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur

Pleurons sur les Toit [RP Relationel Ouvert]

le Jeu 27 Oct - 11:44


« C'est le début d'aprém, les affaires vont mal, J'ai plus un rond et tout ce que je trouve à faire c'est de bouffer une pizza assis à califourchon sur le toit d'un building...
Mais comment je me suis retrouvez là moi ?! Y'a pas 6 mois je me tapais encore des bases secrète à dépouiller, des Squat de punk à dessouder et la plus rien. Silence Radio.
Peut être que je suis plus aussi bon qu'avant... Mouais, à la fois j'ai jamais été un foudre de guerre . J'ai pas de super gadget ou de slip rouge alors je vaux rien... Et en plus je suis un sale Jap'... Tain quel bande de raciste ces amérloc !
Avec une vie pareil tu m’étonne que je me tape des pizza toute la journée... tien en parlant de ca, je vais pas la laisser refroidir... Grumph Niarf miam.»

Et oui lecteur souvent je me parle à moi même sur le toit d'un building. C'est pas forcément la classe je l'avoue, c'est même plutôt pitoyable, mais bon... Hum hum... enfin je suis pas venu pour vous parler de ca.
J’étais donc sur ce toit à me causer comme le ferait un ivrogne en mal de boisson dans nos bonne rue de Manhattan et en effet les affaires n'allait pas, mais alors pas du tout. Pour te dire, là, tel que tu me voit j'étais à la limite de la dépression nerveuse. Faut dire que le chômage pour un super héros c'est quand même vachement dur à vivre : plus de reconnaissance, de bain de foules, de combat haletant, de stress, de suspense et puis surtout pas de fric... En plus je venait à peine de faire repeindre ma moto au couleur de mon costume. Pour sur elle claque un max, mais mon crédit ce payait pas tout seul, ni les 40 pizza par jour d’ailleurs.
Il fallait donc absolument que je trouve un taf rapidement et qui paye bien. Mais pour le moment... et bien... J'avais une flemme monumentale...

« ...Murf.. Si Cheulment mon £%§ ! de port-chum-able pouvais sonner ! A §@%µ ! J'en ai foutu sur mon costume... »

J'avais dis quoi ? À oui pitoyable...


Dernière édition par Buki-X le Jeu 27 Oct - 16:52, édité 1 fois
Invité
Invité

Re: Pleurons sur les Toit [RP Relationel Ouvert]

le Jeu 27 Oct - 16:43
Début d'après midi, le soleil était bien présent dans le ciel. D'ailleurs, il est tellement lumineux qu'il pique les yeux de Ian. Ce dernier ne savait pas quoi faire : d'un côté, il devait se faire discret pour éviter ses chers "amis" les yakuzas, d'un autre, l'inactivité ne lui sied guère. Cruel dilemme.

D'un autre côté, il était tiraillé entre téléphoner à Sara Pezzini, mais pourquoi faire ? Prendre des nouvelles ? Demander si elle a besoin d'aide ? Dans ses derniers souvenirs, ils n'étaient pas en trop bon terme.

Non, de plus, comme mentionné plus tôt, il lui fallait être discret, se faire oublier, à moins qu'il ne fasse quelque chose de bien. Mais qu'était le bien ? Faire des choses que les gens applaudiraient ? Peut être, mais l'homme aux longs cheveux noirs n'étaient pas du genre à recevoir des mercis. Et c'était là toute sa dualité : ayant été longtemps du mauvais côté de la pente, pour lui, faire le bien était quelque chose d'effrayant. Non, pas qu'il avait peur de rendre service, mais il craignait de mal le faire, de ne pas savoir en quoi ça consiste réellement.

Alors il se décida de s'isoler pour bien réfléchir, loin du bruit des gens qui l'entourent. Dans une grande ville, il n'y a pas beaucoup d'endroit on l'on puisse se retrouver seul avec sois même, et les toits des buildings faisaient parfaitement l'affaire.

Mais voilà, même sur un toit, pas moyen d'être seul : le sien était déjà squatté par un individu habillé avec ces collants bien voyants, comme un super héros. Il parlait tout seul, le pauvre ne devait plus avoir toute sa tête.

Ian était plus sobre avec sa longue veste brune et son costard noir impeccable. De toute manière, il avait jamais trop comprit le délire des habits moulants que les héros capées se trainent à longueur de journée. Non, il préférait une tenue plus simple, bien à lui.

Son regard se porta vers l'autre individu qui proféra des jurons. Il ne voyait pas trop pourquoi, mais il devina que son repas devait s'être renversé sur sa tenue.


*Clown et porc, la combinaison parfaite de ce que l'humanité fait de plus stupide.*

Pensa t-il rien que pour lui. L'envie de partir sans avoir été vu était très tentante, mais là, il avait envie de rester. Après tout, à part l'autre gus, il n'y avait personne. De plus, le soleil était idéalement placé alors qu'au sol il était caché. Autant en profiter encore quelques minutes. Et puis qui sait, peut-être qu'il lui arrivera quelque chose de bien, même si espérer ne faisait pas trop partie du vocabulaire de l'anglais.
avatar
Renommée : 45

Fiche RPG
Santé:
0/0  (0/0)
Endurance:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Pleurons sur les Toit [RP Relationel Ouvert]

le Jeu 27 Oct - 17:27
C'est à ce moment la qu'arriva le metaleux. Grand manteau noir, costard trois pièce, cheveux long et brun, Bref la dégaine du gars qui devait pas ce marrer tout les matin. Au début je l'avait pas trop senti arrivé. Mais bon j'ai de l'entrainement maintenant du coup je l'ai senti m'observer assez rapidement. J'avais pas trop envie de parler, et puis je me faisait très bien la discussion tout seul. J'ai donc fait semblant de pas le voir pendant un bout de temps et puis voyant qu'il partait pas j'ai du me faire à l'idée que mon toit n'était plus si isolée que ca. Mais bon il fallait bien que je retire quelque chose de la précieuse éducation que mes vieux mon donnés. Je les entendait me répéter


*Surtout Kaïto prend bien soins de respecter les personnes que tu rencontre et particulièrement tes ainées. Tu voit quand tu rencontre quelqu'un salut le bien et n'oublie pas de dire « hajimemashite » pour lui signifier que tu est heureux de le rencontrer*


Mais bon si je me suis barrer de ce pays de taré c'est aussi pour simplifier les chose niveau tradition, par ce que la... Mince quoi les -Chan , -San ca va bien cinq minutes! Et puis il faut pas mettre ces chaussure dans la maison, donner un cadeau avec ces deux main, pas manger dans la rue, à la fin tu pète un câble quoi!

Du coup prenant ma quatre fromages je me suis levée et je me suis avancée jusqu'à lui je me suis incliné rapidos et je lui en ai proposée:


« Euh... Salut! Ca te dit un bout de pizza, j'en ai pt'ètre pris un peu trop... prend pas la part de gauche, y'a un sale piaf qui ma larguée dessus... »


Je m'attendait pas à une réponse, à vrais dire je m'en foutait royalement, j'avais la tête bien ailleurs. Mais être sympathique une fois dans la journée ca n'avait jamais tuée personne … Alors...
Invité
Invité

Re: Pleurons sur les Toit [RP Relationel Ouvert]

le Jeu 27 Oct - 18:11
L'autre avait finit de se parler tout seul. Il faut dire aussi qu'il devait avoir remarquer la présence de l'individu suspect qu'était Ian. En même temps, ce n'était pas comme s'il avait tenter d'effacer sa présence, même s'il aurait put. D'un côté, c'était assez inquiétant : qu'est ce qui pouvait se passer dans la tête de cet individu ? Si ça se trouve, c'est peut être un apprenti super vilain.

Mais voilà que l'homme en collant blanc et rouge tacheté de tomate se lève et, se dirige vers lui. L'anglais vit cet approche comme une intrusion à son espace personnel, si bien qu'il mit ses mains dans les poches de sa veste. Poche qui menait droit à la doublure où il étaient cachés ses deux kanatas.

Puis surprise : l'homme lui proposait un morceau de sa pizza tout en lui mentionnant le morceau à ne pas prendre. Ah bien l'écouter parler, il avait un accent asiatique que Ian connaissait bien : un accent japonais. Il observa tour à tour la nourriture et l'individu avec méfiance. Si ça se trouve, c'était un assassin qui avait été engagé pour le tuer.

C'est donc avec une méfiance absolue qu'il se décida de finalement prendre de la main gauche la part qu'on lui offrit et d'en mordre un bout. Il mâcha longuement avant de l'avaler. Manger ainsi un petit bout lui permettrait de détecter du poison et éventuellement d'en amoindrir les effets. Puis finalement, il ne ressentit rien de particulier et en mangea une seconde bouchée.


- Merci l'ami.

Fit-il simplement avec un sourire forcé presque naturel. Il faut dire qu'il avait apprit à masquer ses émotions durant les années d'entrainement auprès se son père adoptif. Il pouvait très bien rester suspicieux envers son interlocuteur tout en ne laissant rien paraitre.

- Joli katana dans le dos. Est-ce une œuvre de maitre ?

Ian parlait pour créer une conversation. pas que se soit dans ses habitudes, mais c'était la moindre des politesses envers l'individu qui lui a offert une part de son repas. En même temps, difficile de ne pas remarquer la présence de cette arme dans son dos, même un débutant la verrait. De plus, la ceinture de l'homme arborait plusieurs armes de jet tel des kunaïs, des shurikens et des senbons. On aurait dit un homme qui se préparait presque à aller à la guerre, mais contre qui? ou plutôt contre quoi ?

En tout les cas, l'anglais aux longs cheveux espérait que se ne soit pas contre lui. Soit, si tel était le cas, se serait juste une victime de plus dans la liste des personnes qu'il dut tuer pour lui rester en vie. Un truc supplémentaire avec la mort pour ne pas la rejoindre plus vite que prévu...
avatar
Renommée : 45

Fiche RPG
Santé:
0/0  (0/0)
Endurance:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Pleurons sur les Toit [RP Relationel Ouvert]

le Jeu 27 Oct - 20:22
Le gars avais pris ca part de pizza sans broncher, bien que l'air inquiété. Enfin pas étonant vu la tronche qu'avait la pizza entamé...
Il lâcha un « Merci » avec le genre de sourire coincé que tu réserve au convention de produit pharmaceutique pour le cancer. C'est la qu'il c'est mis à reluquer tout mon attirail... Euh, je veut parler de mes armes bien sur. Normal je te dirais! On voyait que ça! Je me suis senti en veine ce jour la et j'avais mis le pack au grand complet: armes de jet, mes deux sabres Jyiu et Chansu, bref au bas mot 35 Kg de métal sur tout le corps. A y réfléchir, j'aborde un inconnu sur un toit armée jusqu'au dent... dire que j'ai un implant qui me rend super intelligent, qu'est ce que ce serait sans?! Enfin au bout de 2/3 minutes il me lâche:

« Joli katana dans le dos. Est-ce une œuvre de maitre ? »

Une œuvre de maître?! Whow! Je savais que ce site internet d'armurerie était haut de gamme, mais à ce point. En tout cas c'était l'occasion de ce faire un fan dans la ville. Alors autant monter un char bien foutu pour au moins une fois avoir un peu la classe.

« Ouai... ouai carrément! C'est mon feu grand père Kumagaya, il était grand maître dans un sanctuaire au nord du Japon. Complétement chtarbé le vioc. Mais bon quand je suis parti de la bas il ma offert c'est deux sabres. L'un porte le nom de Jyiu qui signifie Liberté et l'autre Chansu qui veut dire Chance. Ouai euh.... J'te raconte ma vie mais ta peut être pas que ca à faire non plus. »



J'étais plutôt fier de mon histoire qui tenait à peut près la route, à ceci près que mon grand père et un vieux retraité gâteux dans une maison de retraite à Osaka et que je l'ai pas vu depuis mes 18 ans. Du coup le gars me paraissait de plus en plus sympa , si on mettait à par ca tête de tueur en série et son air glacial... Alors je me suis dis que poursuivre la conversation pouvais pas me faire de mal:


« Euh et toi sinon? Qu'est ce que tu viens faire sur le toit d'un immeuble à cet heure la de la journée? Je sais que c'est un endroit touristique très fréquenté mais quand même à ce point je pensais pas. »
Invité
Invité

Re: Pleurons sur les Toit [RP Relationel Ouvert]

le Jeu 27 Oct - 21:29
L'individu parla de son sabre, disant que son sabre était l’œuvre de son grand père. Donc selon les dire de l'individu il s'agissait d'une arme forgée à l’ancienne, mais pour celui, il lui faudrait voir la lame du katana pour confirmer ou infirmer son histoire. Puis il dévia sur des détails sans intérêts de sa vie.

Ensuite, Ian aurait put sortir une de ses armes en se ventant d'avoir des armes forgées par Matsunaga Genrokuro sensei. Mais ce n'était clairement pas son genre d'agiter ses attribues de cette manière pour impressionner les gens. Mais au moins, il était sur que ses armes étaient de bonne facture, faite à l'ancienne.

Donc il s'abstient et écouta la question de son interlocuteur. Pourquoi il était venu sur ce toit ? Bien sur, l'anglais pouvait très bien inventer une histoire disant comme quoi il avant entendu parler que le panorama était superbe d'ici, mais c'était clairement pas une superbe vue qui s'offrait à lui. Il pouvait aussi faire le coup de "Mon portable capte pas ici" mais une fois de plus ça ne lui convenait pas. Alors, pourquoi mentir et ne pas dire tout simplement la vérité.


- Je cherchais de la tranquillité. D'ici on entend pas les bruits de la circulation, le silence m'aide à réfléchir.

Il avait parlé honnêtement à une personne qu'il ne connaissait pas, mais une fois encore, même après réflexion, il n'éprouvait aucune raison de mentir malgré le fait que l'homme ne lui inspirait pas confiance. Faut dire que les gens en costumes semblaient si bizarre pour Ian qui n'adhérait pas à l'idée de supers héros.

- Au fait, nous ne nous sommes pas présentés. Ian Nottingham, pour vous servir.

Fit-il en tendant la main droite tandis que la main gauche était retournée dans sa poche, pas loin de l'arme qui y était cachée. Bien entendu, il s'attendait que son interlocuteur nie le connaitre, étant masqué, il ne pourrait pas constater s'il lui mentait ou non. Mais si effectivement il n'avait aucun lien avec les yakuzas, alors n'avait pas à s'en faire. Après tout, il ne fallait pas catégoriser tout les combattants japonais en les mettant dans une seule catégorie.

De plus, il créait un lien avec cette personne, peut-être cela lui sera profitable par après. Comme dit le dicton : "Nul ne sait de quoi l'avenir est fait."
avatar
Renommée : 45

Fiche RPG
Santé:
0/0  (0/0)
Endurance:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Pleurons sur les Toit [RP Relationel Ouvert]

le Ven 28 Oct - 9:56
« Je cherchais de la tranquillité. D'ici on entend pas les bruits de la circulation, le silence m'aide à réfléchir. »

Mouais, enfin la tranquillité y'a peut être mieux qu'un toit... Je sais pas, Une salle de Yoga, Un asile... Y paraîtrait qu'il y'en a un pas mal à Arkham... Mais bon revenons à nos mouton. Donc le mec me sort ca d'un air tout à fait honnête . Ok, pourquoi pas après tout. De toute façons j'en avais rien à foutre, mais bon la politesse c'est sacré... Y paraît. Puis la d'un coup le gars me tend la main et me dit :

« Au fait, nous ne nous sommes pas présentés. Ian Nottingham, pour vous servir. »


Et %£#% c'est vrai , je débarque sans même me présenter. C'est vrai que j'ai pas l'habitude, quand je discute avec moi même je me présente pas souvent... quoi que parfois quand j'oublie mon prénom ca m'arrive. Bon donc du coup, politesse oblige je sers ca mains de manière franche, c'est à dire que je sers un max, ca impressionne. Et la je me présente aussi.

« Moi c'est Buki-X ! Héro à Louer ! Par ce que même sauver le monde à un coup ! »

Et la je lui lâche un clin d’œil. Ca fait six mois que je bosse la réplique et punaise ! Ca claque ! J’imaginais déjà les panneaux publicitaire dans la rue avec moi en train de le faire un pouce. Yeah ! Mais à ce moment un truc ma sortit de mon doux rêve. La main du type avait rejoins ca poche et même si c'était infime, je distinguait la forme d'une arme. Houla, stress-o-mètre à 200 ! Dans ma tête je me suis repassé tout les mec à qui je devait de l'argent et que j'ai fait poireauté assez longtemps pour qu'il puisse vouloir me flinguer. Alors forcément je met la main à ma ceinture au cas ou et je demande :

« Et sinon...euh... Yanneuh, c'est ca ? Qu'est ce que tu fait dans la vie? »

Je me disait que si c'était un assassin c'est manière était bizarre. Pourquoi me faire la parlotte alors qu'il était arrivé en silence et qu'il aurait pu m'avoir par derrière. Tout ca c'était super bizarre. Donc tout allait ce jouer sur sa réponse, enfin pt'être ...ou pt'être pas...
Invité
Invité

Re: Pleurons sur les Toit [RP Relationel Ouvert]

le Ven 28 Oct - 23:11

Il se présenta sous le nom de Buki-X, il disait qu'il était un héros à louer. Étrangement, l'homme le croyait même s'il n'adhérait pas du tout à cette manie de s'habiller de manière aussi voyante qu'ont la plupart des supers héros. Pour lui, il fallait être discret et se fondre dans la nuit...

*Minute papillon, il a bien dit Buki là, j'ai pas rêvé ?*

S'étonna t-il en son fort intérieur. En fait, l'homme connaissait parfaitement la signification de ce mot, et pour cause, il parlait couramment le japonais. donc résumé de la situation : un type surarmé apparait et dit s'appeler arme X, il y a de quoi être suspicieux. Mais en même temps, Ian avait du mal à prendre ce type au sérieux comme une menace, non, il pouvait se détendre, ce type était clean.

Enfin presque : Dans la question qu'il lui posa par après, on pouvait ressentir un certain stress. Le japonais avait l'air si sur de lui jusqu'à présent, pourquoi ce revirement de situation. Et si, par le plus grand hasard, il avait deviné que Ian portait sa main à une arme. Après tout, peut-être avait-il un excellent sens de l'observation et Ian serait lui aussi méfiant de voir un type qui lui dissimule une arme, déjà qu'il soupçonne un inconnu qui montre clairement son attirail. Alors finalement l'individu aux cheveux longs lui répondit :


- On peut dire que je suis un mercenaire. J'ajouterai que comme vous, je suis actuellement sans emploi.

Cette dernière phrase indiquait qu'actuellement il ne suivait aucun contrat. Donc s'il avait vu juste, Buki devrait s’apaiser sur le fait qu'il n'avait rien à craindre de l'anglais, pour le moment. Car voilà : il se pourrait très bien qu'un jour il aie vent de ses exploits au Japon et qu'on l'engage en faisant croire à cet espèce de ninja aux couleurs du drapeau japonais qu'en fait Ian était un dangereux terroriste. Ian, lui, pourrait très bien être engagé par un type qui voudrait éliminer son interlocuteur. Mais actuellement, il n'en était rien l'un de l'autre. ils n'avaient aucune raison de s'en faire.

Afin de finir d’apaiser la situation, l'homme retira la main de sa poche afin de signifier, si son raisonnement était bon, qu'il ne se préparait plus à sortir une arme. Soit, qu'il lui faisait confiance, même si c'était un bien grand mot pour un individu qui se promenait en pyjama moulant.

Maintenant, est ce que cela avait été une bonne idée de dire qu'il était mercenaire ? Peut être que non, mais tant pis. Ce qui avait été dit ne pouvait plus être effacé, d'où le problèmes des conversation orale. Soit, il allait désormais devoir faire avec, et ce peut importe les réaction du japonais...

avatar
Renommée : 45

Fiche RPG
Santé:
0/0  (0/0)
Endurance:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Pleurons sur les Toit [RP Relationel Ouvert]

le Sam 29 Oct - 15:04
Bon, le type c'était calmé. Il avait enlevé ca main de ce qui devait vraisemblablement être une arme puisqu’il ce dit mercenaire. En fait on à tout les deux flipper à mort comme des gonzesse que l'autre soit la pour nous trucider... La honte. Je me tape un petit fou rire tout seul. C'est assez pliant quand même. Le mec va me prendre pour un malade, mais autant qu'il soit au courant tout de suite.

« Ahah! Alors toi aussi t'est au chomedu?! En voilà une affaire! Dans la ville ou le crime et le plus répandu on arrive à trouver des mercenaire au Chômage?! Tain' mais quel époque on vie? »

Je pense pas que la gars a envie de plaisanter. Comme je te l'ai dit au début lecteur, c'était pas vraiment le genre de mec avec qui tu te tape un bonne poilade entre pote... Ou alors bien bourré. Bon en tout cas, c'était un aubaine! Si je relancer mes clients avec un genre de … renforts, peut être qu'il me proposerai du gros poissons! Je prend l'air le plus sérieux que je peut avoir (autant dire que c'est pas facile d'avoir un visage qui représente des émotion qu'on on porte un collant sur la fiffe, mais bon.):

« Ben écoute, je viens de penser à un truc la! J'ai deux trois clients dans le quartier qui on des petit « travaux » qui veulent pas me refiler si je suis tout seul... comme quoi je pourrais me faire butter et qu'il on pas d'assurance ou un truc du genre. J'ai pas creusé plus loin par ce que j'en m'en préoccupais comme du dentier en résine synthétique de mon grand père Kumagaya. Mais si je me pointe avec toi, il pourront rien me dire et il me refilerons un ou deux contrat juteux!

On ce fera une part équitable disons 40 pour toi 60 pour moi, comme j'ai le filon.
Ca te tente? »


Voilà un bon plan! Avec ca, j'étais sur de me refaire! Une mission en coop' ca paye toujours et y'a toujours de quoi grappiller deux trois dollars par ci par la. J'ai pris ma pose de Pseudo-Héros , un mélange de Spiderman et Captain America regardant l'horizon... et puis j'ai arrêté par ce que ca fessait débile...
Invité
Invité

Re: Pleurons sur les Toit [RP Relationel Ouvert]

le Dim 30 Oct - 16:04

La tension était tombée d'un coup, comme quoi qu'il suffisait de dissiper le petit malentendu qui eut provoque le malaise ressenti aussi bien par l'une ou l'autre des deux personnes présentes sur le toit de ce building. Sur le coup, Ian eut un petit rire étouffé, montrant que lui même eut ressentit un stress durant les quelques secondes qui précédèrent.

Puis c'est alors que Buki-X lui parla de s'associer afin d'accomplir des missions ensemble. L'anglais était plutôt du genre à travailler en solo et il fallait dire que ce japonais risquait d'être pénible. De plus, cette affaire risquait d'attirer plus d'ennuis qu'il n'en avait déjà, ce qu'il aurait préférer éviter. Sans compter que le ninja qui lui faisait face était aussi discret qu'une pancarte de pub pour lessive avec son habit blanc et rouge.

Puis d'un autre côté, en cas de pépin, Ian pourrait compter sur son peut être compagnon d'arme pour l'aider. Un allié est toujours bienvenu dans certaines circonstances. L'homme aux cheveux long ne tiqua pas sur le partage inégal des gains, car après tout, il avait un salaire mensuel qui lui permettait de vivre décemment, ce qui ne devait pas être le cas de Buki. Soit, il n'avait aucun problème avec ça.


- Tu veux que nous fassions équipe ?

Fit-il en croisant les bras l'air songeur. Même si dans les faits il avait plus ou moins prit sa décision, Ian préféra vraiment y réfléchir une seconde fois : avoir un coéquipier était une décision importante. Bien entendu, il y avait pire comme décision à prendre, notamment un mariage, mais là, il pesait le pour et le contre, et finalement :

- J'accepte.

L'anglais parla simplement. Ce qui l'attira dans cette affaire, c'était l'expérience et la nouveauté. Après tout, cela ne pouvait pas lui faire de mal de tenter quelque chose de jamais abordé avant. Dans le passé, il avait fait équipe que l'inspecteur Pezzini, mais c'était une autre affaire. Il avait Excalibur à l'époque, son pouvoir était fusionel à celui de sa partenaire.

Alors il tendit la main ouverte vers Buki, un léger sourire au lèvre. Pas vraiment la grande joie, mais au moins il éprouvait de la satisfaction de s'être rendu sur ce toit plutôt qu'un autre. Même si au fond de lui il sentait qu'il risquait de le regretter, il ne pouvait plus faire marche arrière.


- Marché conclu, associé.

Dit-il de manière concise. Après tout, il n'était pas cet orateur capable de galvaniser les gens qui l'entourent rien qu'avec des mots. Non, ce rôle là il le laisserait pour un autre...
avatar
Renommée : 45

Fiche RPG
Santé:
0/0  (0/0)
Endurance:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Pleurons sur les Toit [RP Relationel Ouvert]

le Dim 30 Oct - 21:42
"Marché conclu, associé."

Wouawh! Ca ca claque comme phrase! Je lui ai donc serrer la main franchement sans pouvoir cacher mon air enjoué. Si il avait pus voir mes yeux virée au Vert pétant... Il se serait peut être dis que j'étais une tapette... Ouai, vaut mieux pas.

J'avais donc ma toute première équipe! Le métaleux et le beau et ténébreux héro à louer... Ouai ca fait trop long comme nom. J'y réfléchirai plus tard....

« Bon, pour chopper mon client on va devoir ce coltiner les bas Quartier de la Big Apple. Autant te dire tout de suite que tout le monde m'aime pas la bas. Donc si t'est pas trop rouiller on pourra shooter un ou deux punk sur le chemin. »


J'étais bien content de pas aller la bas tout seul, la dernière fois à été vraiment très très chaude... Mais la ca allait passer pépère avec un type terrifiant comme Daniel... Euh Gilbert? Raymond? Yannick? Ah non c'est Ian, Ian c'est ca...


A suivre dans un nouveau Topic...
Contenu sponsorisé

Re: Pleurons sur les Toit [RP Relationel Ouvert]

Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum